EPAVES DE BATEAU : Le marché doit être repassé par la COM

0

En janvier 2019, la collectivité lançait un marché public pour «l’enlèvement, le traitement et le transport en filière soumise à déclaration des bateaux hors d’usage » en partie française.

Elle l’a attribué en juillet de la même année à l’entreprise hollandaise Koole Construction qui a présenté l’offre la moins chère, soit 2,35 millions d’euros.

Mais le contrat a été dénoncé par une entreprise candidate. Il a aussi été examiné par le contrôle de la légalité de la préfecture et certaines irrégularités ont été relevées. Notamment, une partie des installations envisagées par Koole est soumise à autorisation or l’entreprise ne disposait pas de l’agrément ICPE nécessaire. Aussi la COM a-t-elle décidé d’annuler le contrat et de repasser un nouveau marché public en mars-avril, a confirmé la direction de la mer aux adhérents de Métimer lors de l’assemblée générale de l’association.

En parallèle, la préfecture a pris une décision le 20 février «portant changement de procédure de la demande d’enregistrement de la société Koole Contractors concernant une installation d’entreposage, de démontage et de dépollution de bateaux de plaisance ou de sport hors d’usage sur le territoire de la Collectivité d’outre-mer de Saint-Martin». En d’autres termes, Koole est invitée à complémenter sa demande d’obtention d’agrément ICPE. (soualigapost.com)

 2,582 vues totales,  6 vues aujourd'hui

About author

No comments