Environnement / Saint-Martin marche pour le climat

0

Depuis quelques semaines, nous voyons fleurir un peu partout dans le monde des appels au réveil citoyen. C’est dans ce cadre qu’est né « il est encore temps », un mouvement citoyen. Nous avons suivi la première marche pour le climat organisé sous l’impulsion d’une jeune femme, Eve.

Eve a 24 ans et elle vit à Saint-Martin. Elle vient de se marier et souhaite fonder une famille. Elle n’imagine pas pouvoir mettre au monde de petites vies sans s’engager pour l’avenir, pour leur offrir un monde dans lequel ils n’auraient pas à se battre pour de l’eau ou de la nourriture.

Cette vision vous choque ? Cela vous semble peut être exagéré ? A première vue, on peut se dire que le monde est frappé par une crise de panique qui se répand comme un virus à travers les réseaux sociaux. Et pourtant, le dernier rapport du GIEC, groupement de scientifiques intergouvernemental, est alarmant et de multiples personnalités publiques en appellent au bon sens des politiques et à l’éveil citoyen. Par le passé, ce groupement s’est, à de nombreuses reprises, trompé. Il faut dire qu’il s’agit d’un groupe de scientifiques piloté par des politiques publiques, des élus. Leur indépendance fait débat et beaucoup de scientifiques indépendants ont critiqué leurs méthodes, leur modèle de calcul et même la façon, parfois singulière, de retranscrire leurs résultats.

Le faisceau convergent

En réalité la sortie de ce nouveau rapport du GIEC n’est pas la seule voix qui se soit élevée récemment. C’est celle que l’on entend très fort mais l’inquiétude est belle est bien présente dans une grande partie de la communauté scientifique mondiale. Et c’est cela qui alarme le plus. Aujourd’hui, la hausse des températures est de nouveau sur le tapis et là-dessus, il y a consensus. Quand on parle de hausse des températures, on l’entend à l’échelle mondiale. Il s’agit de la température globale de la planète. Et voici où résident les deux gros problèmes qui doivent nous occuper.

D’abord, la climatologie se base sur des modèles pour prévoir ce qui va se passer et on crée un modèle de calcul d’après des données du passé. Or aujourd’hui, nous allons droit vers une zone d’inconnue.

La planète n’a jamais connu de telle hausse et on ne peut se baser sur rien pour prévoir la suite. Ensuite, comme on n’a pas travaillé dans le bon sens pendant les décennies où on avait le temps, aujourd’hui, on ne sait pas vraiment quels sont les leviers les plus efficaces dans l’urgence. Et puis, l’urgence à l’échelle de la planète et l’urgence à l’échelle humaine sont deux choses bien différentes. C’est bien l’humanité qui n’a plus le temps de tergiverser.

Le pouvoir du réveil citoyen

En tant que citoyen lambda quel pouvoir avons-nous ? Si le monde vit une urgence telle, que pouvons-nous faire ? On nous annonce une décennie pour inverser la machine… Une décennie c’est court, très court sur les deux échelles. A l’échelle humaine, il nous reste peu de temps et à l’échelle de la planète, juste le temps d’un souffle. C’est là que le mouvement citoyen prend tout son sens. Quel est donc ce pouvoir extraordinaire que nous avons et que nous n’utilisons pas ? Celui des urnes ? Oui, mais pas que celui-ci. Le vote n’est qu’une petite partie de notre pouvoir. Le plus efficace est ce pouvoir que nous avons d’influencer les politiques publiques et même de les fabriquer, de les impulser. La réunion de citoyens qui s’organisent pour lancer des actions depuis le territoire est essentielle pour orienter la politique. Une fois le mouvement lancé et essaimé, les gouvernements n’ont plus d’autres choix que suivre. On ne peut pas brider un mouvement qui implique des milliers, voir des millions de personnes parce que ces personnes sont des électeurs… Voilà pourquoi, cette marche pour le climat avait un sens. Ils n’étaient pas très nombreux. Quelques dizaines de personnes réunies samedi matin devant la préfecture pour montrer leur envie d’être enfin des acteurs conscients. Mais la démarche ne s’arrête pas là. Eve a créé un groupe facebook sur lequel vous êtes appelés à partager vos idées et vos initiatives. L’idée étant, bien sûr, de créer une dynamique commune et des actions qui font sens pour le territoire. La force du nombre… _NB

Page Facebook : il est encore temps (saint martin)

 986 vues totales,  5 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT