Enquête administrative après une double évasion et le meurtre d’un détenu

0
blank

Une enquête administrative de l’Inspection générale de la justice a débuté hier au centre pénitentiaire de Baie-Mahault après une double évasion et un meurtre dans l’établissement, a annoncé Hubert Moreau, chef de la mission des services pénitentiaires de l’Outre-mer, en visite en Guadeloupe.

Il s’agira d’ «analyser ce qui s’est passé, déterminer les responsabilités éventuelles, à quel niveau, et faire des propositions, des injonctions, pour éviter que cela se reproduise», a déclaré Hubert Moreau. «J’avais à l’esprit qu’il fallait que je rejoigne rapidement la Guadeloupe», a-t-il ajouté, après le meurtre d’un détenu par un autre, mortellement frappé «à la carotide», de «plusieurs coups de pic artisanal».

«Il ne faut pas se voiler la face, le service public pénitentiaire a failli !», a lâché M. Moreau, qui a rencontré les représentants syndicaux à son arrivée, souhaitant «remobiliser les équipes et effacer ce sentiment de culpabilité pour que l’on reparte avec plus d’efficacité, de vigilance et d’attention».

M. Moreau a lui assuré que la prison de Baie-Mahault était «un établissement pénitentiaire qui offre toutes les garanties de sécurité, comme avec des établissements similaires en métropole», ajoutant que «les phénomènes de violence ont baissé depuis deux ans», y compris dans cet établissant, tout en reconnaissant «l’un des taux d’occupation les plus élevés de France».

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT