ÉDUCATION : «Théâtre en Herbe» à l’école maternelle Trott Simeone

0

Le projet est inédit et Martine Magnier, directrice de l’école Trott Simeone à Concordia, a décidé de relever le défi.  

C’est en répondant à  un appel à projets lancé en avril dernier que Martine a marqué le début de l’aventure « Théâtre en Herbe », avec pour objectif de permettre à une classe de grande section de découvrir le pouvoir et les bienfaits du théâtre, en assistant tout d’abord à un spectacle pour ensuite que les enfants suivent des cours particuliers avec la comédienne Gerogina Cornely au sein de leur école dans le but de monter et produire eux-mêmes un spectacle. Ce sont soixante-dix enfants de 5 ans qui se sont rendus au théâtre de la Chapelle pour aller voir « Bernard, l’hermite qui ne voulait pas de coquille », pièce pour enfants qui a récemment rencontré un succès unanime, de par le message délivré et la performance des comédiens. La Collectivité a assuré le transport en mettant à disposition des bus. Pour la plupart des petits présents, c’était la première fois qu’ils siégeaient dans une salle de théâtre, les regards étaient illuminés et l’impatience de découvrir la pièce interprétée par la Compagnie Les Apatrides et mise en scène par Audrey Duputié se ressentait. Ce spectacle se voulant participatif, les enfants n’ont pas manqué de s’exprimer tout du long, les cris et les rires ont résonné dans la salle, mais toujours dans la juste mesure et le respect pour les comédiens. Dans la continuité de cet évènement découverte, un projet artistique financé par la Délégation Académique à l’éducation Artistique et à l’action Culturelle de Guadeloupe (DAAC) sera mis en place à la rentrée de janvier dans la classe de Claire Creusot. Quinze enfants vont suivre, à raison de 20h réparties sur plusieurs semaines, une initiation au théâtre et au jeu avec Georgina Cornely dont le talent n’est plus à prouver. La comédienne guidera les enfants et leur enseignante dans la création d’une pièce que les bambins interpréteront eux-mêmes devant leurs familles en mai prochain. La volonté de Martine Magnier est de s’appuyer sur les arts et la culture, surtout dans les réseaux d’éducation prioritaire, afin que le corps professoral, les enfants et leurs parents réalisent à quel point le théâtre peut être bénéfique et révélateur pour la jeunesse, pour entre autres le langage et l’estime de soi. La puissance de l’interprétation va dorénavant s’installer à l’école maternelle Trott Simeone, et c’est d’ores et déjà une valeur sûre. _Vx

 3,823 vues totales,  3 vues aujourd'hui

About author

No comments