Education : Pas de trêve des confiseurs pour le collectif PEP !

0

Le collectif PEP (Parents-Elèves-Professeurs) tire de nouveau la sonnette d’alarme ! Entre la rencontre avec le président de la Collectivité et son équipe en début de mois et celle organisée la veille des vacances de Noël à la Cité Scolaire, le Collectif ne peut que s’inquiéter toujours et encore de la situation actuelle et à venir au sein des établissements scolaires de Saint-Martin. Vous avez dit inquiétant ?

Le 4 décembre dernier, nous rencontrions le Président de la Collectivité et son équipe. A la sortie de notre entretien, nous étions alors optimistes sur plusieurs points :

– Livraison des algécos côté collège à la rentrée de janvier

– Livraison des algécos côté lycée fin janvier

– Reconstruction du Collège de Quartier, livraison fin 2019. Des algécos seront utilisés en attendant

– Démarrage des travaux à Simeonne Trott dans les 15 Jours avec l’attribution de l’ensemble des lots. Une rentrée des TPS à l’étude

– Des classes disponibles pour fin janvier pour les classes de SEGPA et les ateliers à Mont des Accords

– Finalisation des travaux au LPO

« Les engagements ne sont pas respectés ! »

Vendredi dernier, nous (Le Collectif) étions à nouveau invités à une réunion à la Cité Scolaire initiée par Monsieur Pons (Directeur de projet de l’Education Nationale) au côté de : Mr Sanz, Représentant du Recteur, La Proviseur du lycée et son adjoint coté Lycée, Le Principal du Collège et son adjoint coté Collège, des représentants de la Collectivité, Mr Ogoundele, Mme Ogoundele, Mr Rocard et Mr Josephine, chef d’entreprise en charge des travaux de la Cité scolaire.

L’objectif annoncé était de faire un point sur l’avancée des travaux à la Cité scolaire à la veille des vacances scolaires et donc de la livraison annoncée des algécos du Collège.

Finalement, la réunion a pris une autre tournure, celle de nous expliquer les difficultés rencontrées pour la livraison des algécos côté Collège. Les arguments avancés sont multiples :

– Le permis n’a pas été déposé, il va donc être difficile d’obtenir l’agrément des services de sécurité

– La plateforme soutenant les algécos a été sous-dimentionnée pour accueillir les 4 classes

– La passerelle n’a pas été livrée

– L’entreprise a dû ralentir le rythme, une partie de son personnel n’étant pas déclarée.

Le Collectif ne peut que s’inquiéter de la situation : les engagements ne sont pas respectés !

Les conditions d’accueil des élèves du Collège Soualiga sont inacceptables :

– Des emplois du temps « à trous » sur des amplitudes horaires très importantes. Ceci entraine : des élèves qui errent dans la rue à longueur de journée ; une surcharge d’élèves en permanence ; un climat d’insécurité, de tension et de violence ; des absences ; des parents épuisés par des allers retours incessants…. Bref, quelle éducation ? Quelles chances de réussite donnons-nous à nos enfants ?

– Des cours du lundi au samedi

– Des cours d’AP (Assistance Personnalisée) à plus de 30 enfants avec 2 professeurs

– Du bruit à longueur de journée

Les enfants, parents et assistants d’éducation n’en peuvent plus et attendaient cette rentrée avec impatience. Le Collectif interpelle à nouveau les élèves, leurs parents, les enseignants et professionnels de l’éducation : Combien de temps encore allons-nous pouvoir accepter l’inacceptable ?

D’autres inquiétudes naissent déjà, celle de la rentrée 2019 : Quelles sont les solutions proposées pour accueillir les effectifs avant la livraison du Collège 2021 ?

 1,339 vues totales,  7 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT