Education : Les parents d’élèves alertent sur «la situation potentiellement dangereuse» du ramassage scolaire

0

L’association des parents d’élèves, l’Upsem, a interpellé la collectivité au sujet du ramassage scolaire à Sandy Ground sur «la situation «potentiellement dangereuse» du ramassage scolaire.

En raison des carcasses de voiture et autres débris sur la chaussée, les bus emmenant les enfants scolarisés à la cité scolaire, ne peuvent traverser Sandy Ground pour aller jusqu’à la baie Nettlé récupérer les enfants le matin et les déposer les après-midis. Aussi se garent-ils au niveau du rond-point de l’office de tourisme.

«Les jeunes se retrouvent donc obligés de marcher jusqu’au rond point du cimetière pour rejoindre les bus. La problématique est que tous les lampadaires sur ce circuit ont été endommagés lors des émeutes et nous sommes dans la période de l’année la plus sombre. Les jeunes montent à partir de 6h, voire plutôt », commente l’association contactée par plusieurs parents.

Dans son courrier à la COM, l’Upsem lui propose des solutions, comme «par exemple  faire réparer par le service technique, les lampadaires qui nécessitent juste une nouvelle ampoule ou autre petite intervention. Ou encore avoir la présence de la police territoriale pour assurer la sécurité routière et piétonne ».

Pour l’instant, tant que le collectif Têtes Ensemble, les services de l’Etat et la COM n’auront pas trouvé d’accord sur l’ensemble des revendications, le collectif continuera de protester. Au sujet du nettoyage de la route, si la COM admet qu’il est de son ressort, elle estime par contre que l’Etat doit accompagner les entreprises pour assurer leur sécurité dans leur tâche comme cela s’est déroulé à Quartier d’Orléans, où agents de la COM, gendarmes et associations de quartier ont déblayé les routes.

 1,940 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT