Education : Excédés, des enseignants de Saint-Martin interpellent le Chef de l’Etat dans une lettre ouverte !

0
blank

Des enseignants de Saint-Martin, exaspérés, réclament des conditions normales de travail !

Ils le font savoir haut et fort dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron. 

__________________________________________________________________________________________________________

Monsieur le Président de la République,

Il y a un an, vous êtes venu en visite officielle à Saint-Martin, après le cyclone Irma qui a ravagé l’île et mis hors service plusieurs établissements scolaires publics. Nous avons écouté, regonflés d’espoir, votre déclaration à la Presse : « Nous ferons vite, nous ferons bien et nous ferons mieux ». Contrairement aux nombreuses annonces de presse, laissant croire que tout va bien à Saint-Martin, nous avons dressé un état des lieux récapitulatif de la situation réelle dans maints établissements scolaires (état des lieux joint).

Il est aisé de constater combien la situation est restée figée. A la lecture de ce tableau, on ne peut que conclure: la rentrée 2018 se déroule dans des conditions anormales, avec les mêmes chantiers existants juste après le passage de l’ouragan Irma, il y a un an.

Comment cela est-il possible ?

Fonctionnaires de l’État Français, nous ne sommes même pas parvenus à obtenir que le président de la Collectivité de Saint-Martin accepte de jeter un regard sur le présent tableau, lors d’un entretien difficilement obtenu, le mardi 11 septembre2018. Nous n’avons pas davantage réussi à obtenir une réponse à notre demande d’un échéancier, concernant les travaux à réaliser, dans les établissements des premiers et seconds degré.

Pire, à cette requête réitérée, laquelle avait été soutenue par la plus haute instance de l’État à Saint-Martin, le jour de la Rentrée (3 septembre 2018), il a été répondu à la délégation (parents, élèves, enseignants) que désormais, la Collectivité ne donnerait plus aucun délai…

Quand bien même nous attendons patiemment la reconstruction dans un délai raisonnable des établissements détruits par l’ouragan, nous nous dressons aujourd’hui pour réclamer les réparations promises pour cette rentrée, ceci sans délai (Il ne s’agit pas de gros-œuvre).

Parents, enseignants ont demandé en vain un report de la rentrée, le temps de l’achèvement des travaux répertoriés. Pourtant chacun sait que les nuisances sonores, générées actuellement par un chantier initialement prévu pendant l’été dernier, rendent impossible l’enseignement ou simplement l’écoute et réduisent la sécurité des élèves.

A cette date, nous attendons aussi les modulaires promis, en nombre suffisant, salubres et prêts à être utilisés.

Qui se penche sur les difficultés réelles de fonctionnement dans les écoles, les collèges, les lycées de Saint-Martin?

Quid des élèves et des enseignants ?

Comment pouvons-nous aborder sereinement une nouvelle année scolaire sous les mêmes auspices d’expédients, de manquements aux obligations, de l’année scolaire 2017- 2018?

Pour nos élèves, tous traumatisés par Irma, et si rudement éprouvés, nous avons transcendé nos propres épreuves. Nous avons tenu bon mais surtout nous avons accepté l’inacceptable, d’octobre 2017 à juin 2018, en silence…

C’en est assez !

Monsieur le Président de la République, votre prochaine visite représente pour nous, enseignants de Saint-Martin, dépendant de l’académie de Guadeloupe, l’opportunité de pointer encore du doigt toutes ces réalités indignes, tout ce mépris vis à vis de nous. Il s’agit bien de mépris car devant le bilan si négatif de la réalisation des travaux dans les établissements scolaires, nous subissons d’entendre et de lire dans les médias la mise en exergue du «tout va bien » par tous ceux qui ne sont pas sur le terrain.

Nos revendications essentielles se résument en peu de phrases :

– Réparez nos établissements scolaires.

– Respectez nos élèves.

– Traitez-nous comme tous les autres enseignants, fonctionnaires de l’État (principe d’égalité inscrit dans la Constitution).

– Préservez notre santé, l’hygiène et la sécurité au travail (Code du travail).

__________________________________________________________________________________________________________

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT