EDUCATION : Ce que le MJP attend de la création du poste de vice-recteur à Saint-Martin

0
blank

Louis Mussington et Bernadette Davis, membres du MJP, ont tenu une conférence de presse mardi matin pour aborder plusieurs points d’actualité, parmi lesquels les conséquences de la création récente d’un poste de vice-recteur.

«C’est une nomination de plus, je ne suis pas impressionné. (…) Le poste de vice-recteur est un poste administratif comme un autre », a déclaré, lors d’une conférence de presse mardi matin ;  Louis Mussington, le leader du Movement for Justice and Prosperty (MJP), qui ne critique pas la nomination de Michel Sanz mais est dubitatif sur l’intérêt du poste en lui même. «Ce qui m’intéresse, c’est surtout de voir quels seront les moyens financiers qui seront alloués à ce poste pour permettre la mise en place d’actions innovantes afin de réduire l’échec scolaire et d’améliorer les résultats scolaires», a-t-il précisé. «Moi je veux que dans dix ans, on est des jeunes Saint-Martinois qui soient cadres, ingénieurs ou professeurs, formés et qui reviennent travailler sur l’île», a-t-il poursuit.

Louis Mussington attend de connaître «la feuille de route et les directives» qui seront données à Michel Sanz et «espère qu’une autonomie lui sera accordée pour qu’il puisse mettre en place des actions innovantes en faveur de l’enseignement». Et par action innovante, Louis Mussington entend le développement du bilinguisme. «Aujourd’hui on nous dit qu’il y a plus de 500 élèves concernés par un enseignement bilingue, mais c’est faux puisqu’il n’y a que trois professeurs d’impliqués [dont son frère]», commente-t-il. (soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT