Economie : Daniel Gibbs annonce un « soutien » aux commerçants impactés par les blocages de fin d’année

0
blank

Vendredi dernier, en fin d’après-midi, le président de la  COM a présenté ses vœux aux forces vives. Il a notamment exprimé son «soutien aux chefs d’entreprise».

«La fin d’année 2019 a été particulièrement difficile pour bon nombre d’entre eux alors qu’ils sortaient tout juste la tête de l’eau de l’après cyclone. Je tiens à leur assurer mon soutien et celui de mes équipes», a déclaré Daniel Gibbs. Ses équipes ont demandé aux entreprises de répondre à un sondage sur l’impact des mouvements sociaux de fin d’année. «Cette enquête s’est clôturée ce soir [vendredi] et j’invite une nouvelle fois les présidents d’association à nous communiquer toutes les informations chiffrées qu’ils peuvent récolter auprès de leurs adhérents», a-t-il précisé.

A partir des éléments collectés, le président réunira ses services «pour définir les modalités du soutien fiscal, financier ou juridique [de la COM] aux secteurs économiques les plus touchés».

Par ailleurs, Daniel Gibbs a dit comprendre «la situation difficile» que peuvent vivre les entreprises en raison des «difficultés d’exécution des chantiers de rénovation et d’embellissement ». «Une situation difficile à vivre pour vous comme pour nous, alors que dès le début de l’année 2018, nous nous sommes mis au travail pour concrétiser très rapidement notre ambition pour l’aménagement du territoire », a-t-il confié. «Je veux que vous sachiez que nous travaillons à marche forcée pour être enfin en capacité d’être réactifs sur l’éclairage public, l’état de la voirie ou encore l’embellissement des zones commerçantes», a-t-il assuré. «Et d’avouer : «j’ai conscience qu’il nous faut dialoguer davantage, vous expliquer ce que nous faisons et faire preuve de pédagogie. Ceci afin de vous donner de la visibilité».

Le président a également annoncé que la COM souhaite insérer dans le code de l’urbanisme la possibilité de préempter des fonds de commerce et baux commerciaux. «Nous aurons ainsi un meilleur suivi des transactions dans les zones commerciales et la possibilité d’intervenir par le droit de préemption, si nécessaire», convient-il.

Enfin, il a cherché à faire admettre que chacun avait «son rôle dans le devenir de notre territoire». «La responsabilité de la redynamisation du centre-ville est partagée. Ainsi, les propriétaires de surfaces commerciales à l’abandon doivent prendre leurs responsabilités et participer eux aussi à la redynamisation de l’activité commerciale», a-t-il déclaré. Des réflexions sont en cours pour la mise en place de «mesures incitatives fortes».

Enfin, Daniel Gibbs a annoncé que «le budget 2020 proposera des crédits budgétaires supplémentaires pour les animations commerciales, en plus d’un partenariat renforcé avec les associations de commerçants ». (soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT