Deux ans de prison pour avoir commis des violences avec une pelle

0
blank

Fin août 2019 une violente dispute a éclaté entre deux jeunes à Quartier d’Orléans ; les deux ont été blessés dont l’un gravement. VL et FM âgés respectivement de 23 et 39 ans, ont été poursuivis notamment pour violences avec usage d’une arme, en l’occurrence une pelle pour l’un, un vélo pour l’autre. Ils étaient convoqués devant le tribunal de proximité de Saint-Martin le 4 mars, seul FM assisté d’un avocat était présent à l’audience.

Le jour des faits, FM va récupérer ses affaires chez son ex petite amie qui le trompait, quand il est pris à partie par VL. Rapidement la situation dégénère. FM tente de se cacher dans sa voiture mais VL lui jette une pierre et brise la vitre, ce qui lui vaut d’être aussi accusé de dégradation de bien. Deux autres personnes, vraisemblablement appelées par la mère de VL selon le parquet, vont arriver en soutien à VL.

FM saisit un vélo qui se trouve à proximité et le lance en direction de VL. Il le menace aussi en lui disant «je vais de te tuer» ce qui lui vaut d’être également poursuivi pour menace de mort.

Puis VL attrape une pelle et frappe FM au visage et va lui casser la mâchoire ; FM aura une interruption de travail de quatre mois. Les éléments de l’enquête font en outre apparaître qu’une machette a été utilisée.

FM s’est constitué partie civile, demande la nomination d’un expert médical et 46 300 euros de provision ainsi que 2 000 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale.

Pour le vice-procureur, cette rixe est «d’une rare violence, d’une violence extrême» et considère que VL en est «à l’initiative ». Il requiert à son encontre une peine de deux ans de prison et un mandat d’arrêt. Il estime par contre qu’il n’y a «pas assez de faits probants prouvant la culpabilité de FM».

Après en avoir délibéré, le tribunal a relaxé FM et condamné VL à une peine conforme aux réquisitions. Une expertise médicale a été ordonnée. Il a aussi accordé 5 000 euros de provision et 1 000 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale.

blank

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT