Dengue : L’eau stagnante dans les ravines favorise la prolifération des moustiques !

0

Les ravines sont des zones privilégiées de prolifération des moustiques et, en zone urbaine, les populations riveraines sont parfois particulièrement exposées aux piqures de moustiques. Tel est le cas à Concordia, dans le secteur de la Colombe où l’eau de pluie a tendance à trop stagner dans les ravines. Une opération de nettoyage serait la bienvenue…

Pour rappel, une quarantaine de cas cliniquement évocateurs de dengue est recensée chaque semaine à Saint-Martin depuis le début du mois de septembre, indique Santé Publique France. La dynamique observée reste relativement stable depuis la mi-juillet avec néanmoins des valeurs élevées.

Après trois passages aux urgences pour suspicion de dengue signalés, un passage a été enregistré la semaine dernière. L’activité dengue à l’hôpital reste toutefois faible depuis la rentrée scolaire, avec mois de trois passages par semaine en moyenne.

Depuis le début de l’épidémie en janvier, 121 passages aux urgences pour suspicion de dengue ont été enregistrés dont 29 (24 %) ont été suivis d’une hospitalisation. Près de 2 200 cas cliniques évocateurs de dengue ont été enregistrés ainsi qu’un décès en février.  _AF

 1,445 vues totales,  3 vues aujourd'hui

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT