Dengue et chikungunya : transmission sporadique

0
blank

La situation concernant la circulation des virus de la dengue et du chikungunya est calme aux Antilles, indique le dernier bulletin épidémiologique de la CIRE Antilles-Guyane.

A Saint-Martin, du 1er janvier au 9 octobre 2016, «on estime à 310 le nombre de consultations chez un médecin généraliste pour des signes cliniques évocateurs de dengue contre 415 en 2015 sur la même période». Pour le chikungunya, «le nombre estimé de cas cliniquement évocateurs vus en médecine de ville est estimé à 40 cas contre 515 cas en 2015 sur la même période». Pour éviter la propagation des arboviroses, les autorités sanitaires rappellent qu’il est primordial de lutter contre les gîtes larvaires, et de se protéger des piqûres de moustique. _EH

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT