DECRYPTAGE : L’impact des crises post Irma et du Covid-19 sur les recettes de l’aéroport de Juliana (1/3)

0
blank

Les vols commerciaux en provenance et vers les USA devraient rouvrir le 1er août prochain; cela a été annoncé mardi sur le site du St Maarten Tourist Bureau. La même journée, l’Institut John Hopkins annonçait un nouveau record de contaminations quotidiennes aux Etats-Unis avec 60000 infections recensées mardi.

Si ne pas rouvrir l’aéroport Juliana (dont 98,6 % du trafic sont des vols commerciaux), trop tôt peut être justifiée d’un point de vue sanitaire, économiquement elle est très risquée pour le territoire dont près de 80 % de l’économie reposent sur le tourisme.

  Les éléments de contexte

Les passagers au départ génèrent 60 % des revenus de l’aéroport et 60 % de ces passagers sont des touristes de séjour.

Selon les rapports annuels d’activité 2013 et 2014*, les deux tiers des revenus sont issus des taxes aéroportuaires et passagers. En 2014, celles-ci sont de 39,48 millions dollars, elles sont 2,5 fois supérieures aux charges de personnel, lesquelles représentent un tiers des dépenses total de l’établissement.

A noter que les charges de personnel (des 268 employés) s’élèvent à 15,8 M$ en 2014, dont 11,24 millions de salaires.

Le même rapport indique que «les passagers au départ de Juliana représentent la plus importante des trois catégories de passagers (départ, arrivée, transit, ndlr) car ils paient des taxes qui constituent 60 % des revenus de l’aéroport». 834902 passagers au départ ont été enregistrés en 2014, soit une moyenne mensuelle de 69575. 60 % de ces passagers au départ étaient des touristes, les autres étaient des résidents.

(à suivre dans notre édition. www.soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT