Culture : Présentation du roman « BIG ROCK » écrit par Robert Romney

0
blank

Ancien représentant du Recteur de Saint Martin et Saint Barthélemy de 2007 à 2010, Robert Romney vient de sortir un nouveau roman intitulé « Big Rock ».

Né à saint Martin, Robert Romney a été scolarisé en Guadeloupe et à la Martinique où il a passé le Baccalauréat littéraire. Il a obtenu avec succès la licence, la maîtrise d’anglais (option littérature Anglaise et Américaine) à l’Université de Bordeaux, puis le Capès pour être titularisé en tant que Professeur d’anglais au lycée.

Professeur Agrégé, il a pu présenter et obtenir le concours d’Inspecteurs IAIPR (Inspecteurs d’Académie, Inspecteurs Pédagogiques Régionaux).

En tant qu’IAIPR d’anglais, il avait en charge les deux Académies de la Guadeloupe et de la Martinique pendant 14 ans avant d’être nommé Représentant du Recteur de Saint Martin et Saint Barthélemy de 2007 à 2010.

Robert Romney est Inspecteur d’Académie Honoraire, Chevalier de l’Ordre  National du Mérite et Officier des Palmes Académiques.

Les différentes œuvres  de Robert Romney :

• Saint Martin Talk, une compilation de vocabulaire, d’expressions et de proverbes usités à Saint Martin; cet ouvrage est devenu une référence quand on parle de «Creole English» dans la Caraïbe Anglophone.

• From Saint Martin Talk to Standard English, un livre qui invite le locuteur saint- martinois à mieux appréhender sa langue vernaculaire.

•  Saint Martin de TOURS, opuscule bilingue,

• Révérend  Père Verstappen, la biograhie d’un curé Néerlandais qui a servi la paroisse pendant un quart de siècle.

• BIG  ROCK,The king of the Rock, est son premier roman écrit en Anglais. Bien qu’il se situe à Saint Martin, ce roman convient à tous genres de public et à  une dimension caribéenne, de par les thèmes évoqués, de  part les qualités littéraires de l’auteur qui par touches impressionnistes décrit les habitants de l’île, la mer et les pêcheurs. Ce roman décrit la vie idyllique des adolescents dans une société soudée, où la violence n’avait pas droit de cité,  la joie de vivre n’était pas un vain mot. En toile de fond, on assiste à une magnifique histoire d’amour.

Monsieur Robert Romney s’emploie à faire connaître son île natale à l’étranger; le parler Saint-Martinois présent  dans le roman nous rappelle que l’auteur cherche avant tout la reconnaissance de cette langue régionale au même titre que le Catalan, le Basque et le Créole. Ce roman pourrait figurer comme manuel scolaire. Bonne lecture ! _AF

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT