CULTURE : Pascal Drampe publie le 3e volet de la série Blanco

0
blank

blank Vous publiez le 3e volet de la série Blanco, Inconsolables petits anges. Cette fois-ci le commandant et sa coéquipière sont sur les traces de pédophiles en France mais aussi au Vatican…

Ce troisième polar est inspiré de certains faits réellement vécus au cours de ma carrière et notamment le démantèlement d’un réseau de reztavek entre Haïti et l’Europe, via la République dominicaine, lorsque j’officiais sur l’île de Saint-Martin. Dans ce troisième polar, le commandant Blanco et sa coéquipière, la capitaine Linda, se lancent à corps perdu dans une enquête riches en rebondissements.

Pourtant confrontés à une vive opposition de personnalités de haut rang, mêlant notables, institutions régaliennes et le Vatican, ils prennent tous les risques pour venir en aide aux très jeunes victimes. Je ne puis vous en dire plus pour ne pas dévoiler le contenu.

  Dans chacun de vos polars, vous dénoncez des faits criminels. Pourquoi cette volonté et non pas simplement raconter une intrigue policière ?

Au cours de ma carrière, j’ai toujours prôné l’efficacité, j’essaye de rester dans cette continuité, lors de l’écriture de mes polars, pour joindre l’utile à l’agréable. L’intrigue policière est indispensable pour attiser le suspens et embarquer le lecteur dans un jeu de piste, comme ça se passe souvent pour un flic en affaire judiciaire de grosse envergure. Mais il me semble essentiel de profiter de l’écriture de cette série pour passer des messages forts, pour éveiller les consciences, générer des réactions et, surtout, des actions.

Dans le Blanco 1 -Insoupçonnable vengeance-, inspiré de certains faits réels, sont exposées les difficultés internes rencontrées par un flic lorsqu’il enquête sur des affaires sensibles et sur la particularité du bien-fondé de l’acte délicat de la vengeance ; dans le Blanco 2 -Insoutenable héritage– est dénoncé la montée des groupes extrémistes et un rappel sur les génocides, via une affaire cold-case ; dans ce Blanco 3 -Inconsolables petits anges -, il est question d’alerter les consciences sur l’ampleur du fléau des réseaux pédophiles, dont les enquêtes sont souvent parasitées par des personnalités de haut rang…

(soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT