Culture : Marcel est un homme libre et (bien) heureux de l’être

0
blank

Cet épicurien aux origines méditerranéennes aime les gens autant qu’il aime la vie : démesurément. Il nous le prouve à chaque page de son autobiographie « Marcel le Bienheureux ». Rencontre.

blankLégende vivante de Saint-Martin, Marcel Giudice dit « Le Pirate » a quitté son île d’adoption 3 mois après le passage d’Irma qui lui a tout pris. « Ma fille vivait en Nouvelle-Calédonie, j’ai passé une année là-bas, il n’y avait pas grand-chose à faire dans ce coin de paradis surtout quand on est isolé comme je l’étais, alors je me suis dit que j’allais écrire ma vie. J’ai commencé à rédiger ce livre là-bas et j’ai terminé ici à Saint-Martin après mon retour. »

Récit digne d’une fiction cinématographique, le style est brut et efficace. Marcel ne se contente pas de nous faire voyager, il nous emmène avec lui dans son histoire aux multiples rebondissements. En 80 ans de pérégrinations en tout genre, Marcel a défié la mort autant de fois qu’il a reconstruit sa vie. Le plus gentils des pirates a une âme d’enfant et l’acabit d’un phoenix : « Il ne faut pas baisser les bras, les coups durs apportent du bien. J’ai eu beaucoup de dégringolades mais viennent ensuite les remontées, les bonnes choses finissent toujours par arriver. »

Farceur, conteur et charmeur, Marcel nous confie son double secret de longévité :  une envie immodérée (et communicative) de profiter de la vie, un mille-feuille de temps en temps… et une cuillère d’huile d’olive au saut du lit !

Prix : 15€ – disponible à la Librairie du Bord de Mer (Marigot), Tabac Presse (BO), Captain Frenchy (Grand-Case).   _Vx

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT