Création officielle de la brigade verte de Saint-Martin

0

À l’hôtel de la Collectivité, vingt personnes ont signé hier leur contrat pour rejoindre la brigade verte, créée spécialement pour ramasser les sargasses, en présence des représentants de Pôle Emploi, du centre Symphorien d’insertion, de l’ARS, de la présidente Aline Hanson et de la préfète Anne Laubies. Le ramassage des algues commencera à la fin du mois, après la formation des brigadiers.   

C’est le centre Symphorien d’insertion, choisi sur appel d’offres, qui assurera l’encadrement des brigadiers, qui étaient tous demandeurs d’emploi. Ces derniers seront chargés «du ramassage des sargasses sous l’autorité de la Collectivité et de l’association. Ils auront aussi une vocation d’ambassadeurs de l’environnement et travailleront donc sur d’autres sujets», précisait la préfète lors de cette cérémonie. Ce contrat aidé, d’une durée d’un an renouvelable, est financé par l’État à 90% et par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) à 10%, correspondant à 92.000 euros. «Nous avons essayé d’appréhender le phénomène sargasse dès le début, on voit désormais que cela s’accentue surtout à Cul-de-Sac », notait la présidente Hanson. L’ARS offrira aux brigadiers un appui technique : ils seront munis de capteurs leur permettant de connaître le taux d’hydrogène sulfuré. «Des mesures sont effectuées chaque semaine depuis la semaine 25 sur les Iles du Nord. Nous nous intéressons plus particulièrement aux zones proches des habitations», expliquait le délégué territorial de l’ARS Pascal Godefroy. Pour rappel, l’État recherche en parallèle des solutions pérennes pour lutter contre ce phénomène. Les entreprises intéressées par cet appel à projets de l’ADEME sont priées de se rapprocher de la préfecture jusqu’au 12 octobre prochain.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT