Countryside Committee : « non à la construction d’un complexe immobilier à Saint-Louis ! »

0

« Countryside Committee » s’oppose à la construction d’un complexe immobilier de 48 logements prévu dans le dernier village de l’île, en l’occurrence à Saint-Louis.

En début d’année 2018, les habitants de Saint-Louis ont découvert avec stupeur un panneau annonçant la construction d’un complexe immobilier privé de 48 logements.

Cette construction en plein champ s’étend sur une superficie 7294 m² et s’élèvera à une hauteur de 5,52 m.

Le village de Saint-Louis également connu sous le nom de « Free-Town » village traditionnel et havre de paix qui aujourd’hui comme les villages de Rambaud, Colombier, Cripple-Gate et Friar’s-Bay sont le creuset du Saint-Martin d’antan.

Nos ancêtres se sont réfugiés ici, soit après s’être échappés des plantations, soit après en avoir été libérés.

Ce dernier village authentique de l’île est en passe de disparaitre au profit du béton.

Outre, cette perte d’authenticité, c’est tout un mode de vie « countryside » qui risque de disparaitre.

Les habitants de ces quartiers veulent préserver leur qualité de vie et s’opposent énergiquement à ce projet, comme en témoignent les 300 signataires de la pétition.

Il faut aussi se rendre compte, qu’au-delà de la destruction d’un paysage, c’est l’île entière qui sera impactée par ce projet. En effet, la population sera victime d’un allongement de l’embouteillage sur l’axe Marigot – Grand-Case aux heures de pointe.

Près de 250 personnes seront réunies, ce mercredi 28 février, à 17 heures, sur la dite propriété de la construction à Saint-Louis pour protester contre ce nouveau projet immobilier. _AF

 1,442 vues totales,  3 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT