Coronavirus : La COM souhaite la mise en place d’un dépistage à grande échelle du Covid19 à Saint-Martin !

0

Ce dispositif est en bonne voie d’application, il permettrait de tester toutes les personnes ayant développé des symptômes et d’effectuer des tests ciblés sur une partie de la population.

 

Il y a une dizaine de jours, la Collectivité de Saint-Barthélemy a annoncé qu’elle allait débloquer 2 millions d’euros pour tester sa population. La question de savoir si la COM de Saint-Martin allait dupliquer la démarche s’est immédiatement posée. Daniel Gibbs y a répondu dans son allocution hebdomadaire sur Facebook Live lundi après-midi par la négative.

«Nous ne pouvons pas tester toute la population comme va le faire la COM de Saint-Barth qui compte environ 10 000 habitants, car nous sommes dans un contexte géopolitique différent», a-t-il expliqué. «Tester la population de Saint-Martin ne fonctionnerait que si les deux parties de l’île s’accordaient sur la même stratégie sanitaire avec des frontières maritimes et aériennes fermées», a-t-il ajouté en soulignant que, contrairement à Saint-Barth, la partie française de la Friendly Island est «soumise à de nombreux flux de personnes en provenance d’Anguilla et de Sint Maarten».

En revanche, le président de la COM de Saint-Martin a «demandé aux décideurs de santé de mettre en place des solutions alternatives pour tester un maximum de personnes». Il a confié «travailler avec les professionnels de la santé, médecins de ville, laboratoires, la direction de l’hôpital en liaison avec les instances nationales» et annoncé avoir commandé «un dispositif complet de dépistage à grande échelle» pour le territoire.

La COM va acquérir «une machine et des cassettes», qui permettra de tester «toutes les personnes présentant des symptômes». «Elle permettra aussi de rechercher les anticorps pour voir quelles sont les personnes qui ont été infectées et guéries », a ajouté Daniel Gibbs.

Des fonds ont été «sécurisés» par la COM et les leviers européens actionnés. Toutefois, le président n’a pas précisé le coût de l’opération. Il n’a pas non plus donné de date précise sur la livraison du dispositif, tout dépendra des délais d’acheminement imposés par le contexte.

La volonté de la COM est de pouvoir «isoler et soigner» les personnes porteuses du virus afin d’optimiser la sortie de confinement et relancer l’économie.

Par ailleurs, Daniel Gibbs a confirmé avoir commandé 24 000 masques qui seront destinés aux agents des services prioritaires de la COM ainsi qu’à ses prestataires (ramassages des ordures ménagères, portages de repas à domicile, etc.).

Il a aussi déclaré avoir accepté la proposition d’une entreprise locale de fournir la COM en visière de protection. «Elles seront portées par les agents en contact avec le public», a-t-il précisé.

Enfin, le président de la COM a «demandé aux distributeurs de rendre accessibles et vendre à des prix raisonnables des masques jetables quand les réquisitions de l’Etat seront levées». Un appel à manifestation d’intérêt va ausis être lancé pour la réalisation par des artisans couturiers de l’île de masques en tissu lavables aux normes AFNOR pour la population.

 3,503 vues totales,  3 vues aujourd'hui

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :