CONCOURS – ÉDUCATION : Jeanéliya FERTIL-LAKE, en classe de 2nde euro-caribéenne du LEGT Robert Weinum, brillante lauréate du prix littéraire Robert Romney !

0

L’écrivain saint-martinois Robert Romney a honoré la classe de seconde Euro-caribéenne du Lycée Robert Weinum en parrainant activement le premier concours d’écriture organisé par l’établissement.

Après un long suspense, c’est finalement Jeanéliya Fertil-Lake, élève en seconde Euro-Caribéenne au Lycée Général et Technologique Robert Weinum, qui a remporté le prestigieux Prix Littéraire « Big Rock » grâce à son écrit qualifié par le jury d’audacieux avec une syntaxe intéressante et une subtile habilité à se projeter dans ses personnages. La consigne du concours était de lire et d’étudier le dernier roman de Robert Romney paru en 2019 « Big Rock » où s’entremêlent anglais académique et anglais saint-martinois (dans les dialogues), et d’écrire, en cinq cent mots ou plus, une hypothétique suite au livre de 18 chapitres, en y incluant des détails qui garderont le lecteur alerte. Le lecteur ayant été tout d’abord les membres de jury, Mme Miranda Arnell, Mr Anthony Gombis et Mme Kathy Africa, avec comme président du jury, Mr Alex Richards qui a remis le trophée à Jeanéliya après avoir lu son histoire devant l’assemblée.

Chaque copie de chaque élève a été soumise anonymement aux membres du jury, c’est donc à la lecture de ses propres mots par le président du jury que Jeanéliya a découvert qu’elle avait remporté le Prix Littéraire Robert Romney, l’émotion était palpable dans la salle polyvalente. Mme Fleming à qui avait été confié cette mission inédite, a mené d’une main de maîtresse cette initiative poussant les jeunes à lire car la lecture mène vers l’écriture et la jeunesse saint-martinoise est une vivier de talents qu’il faut mettre en avant. Étaient également présents Mme Marlène Borel, proviseure du lycée -et ancienne élève de Robert Romney-, Mr Michel Sanz, vice-recteur et bien évidemment, Robert Romney lui-même, qui a partagé avec l’assemblée des anecdotes sur le Saint-Martin d’antan, le récit de « Big Rock » prenant effet en 1967 et se basant sur des faits réels. La littérature saint-martinoise a de belles plumes devant elle.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT