Comment l’Éducation nationale s’est-elle organisée

0
blank

Au lendemain du passage d’Irma, le chef de l’éducation nationale à Saint-Martin, Michel Sanz, a rouvert les bureaux à Marigot, qui n’ont pas été endommagés. «Notre souhait a été de pouvoir accueillir les personnels de l’Education nationale et de recenser ceux qui étaient présents sur l’île, il y en avait alors 265 tous statuts confondus», explique-t-il.Certains avaient besoin de parler, d’autres ont manifesté leur volonté de partir et leur envie de revenir. Une cellule d’écoute pour les personnels a également été mise en place.

Rapidement, une commission éducation présidée par un sous-préfet a été mise en place au centre opérationnel. Il s’est agi dans un premier temps de constater les dégâts causés par Irma dans tous les établissements. Des experts ont été dépêchés sur place.

Puis des unités éducatives pédagogiques ont été installées pour pouvoir accueillir les enfants. Un nouveau recensement des personnels a été réalisé et 150 peuvent assurer l’accueil.

Cet accueil de quelques heures par jour est temporaire. Progressivement, l’enseignement reprendra mais dans des conditions différentes de ce qu’elles auraient dû être. Elles sont encore en cours de réflexion.

Le transport scolaire dont la COM est en charge, va devoir être réorganisé. Des bus ont été demandés et devraient être acheminés.

Enfin, un site va être aménagé et des personnels désignés afin de gérer les aspects logistiques. Il permettra aussi le stockage des dons collectés en métropole et ailleurs.

Le président de la république souhaite un retour à la quasi normale dès la rentrée des vacances de la Toussaint.

Source : www.soualigapost.com

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT