Cité scolaire : deux accidents à cause du manque d’espace

0
blank

Le collectif Parents Enfants Professeurs, qui avait organisé une conférence de presse vendredi 23 novembre dernier regrette le nouveau report d’échéance de l’installation des classes mobiles. D’autant plus qu’il est urgent de retirer  les préfabriqués, installés provisoirement en attendant les classes mobiles, dans la cour du collège devenue beaucoup trop petite depuis qu’elle accueille les élèves du collège Soualiga.

La semaine dernière, deux accidents sont survenus dans cette même cour. Dans la même journée, suite à des bousculades dues à la surpopulation, une enfant s’est cassé le bras, et un autre les dents. « Ma fille était dans la cour de récréation vers 11h40 après le repas. Elle a été bousculée par un élève qui courait normalement comme dans une cour d’école et a eu le bras fracturé. Elle a été évacuée sanitaire vers la Guadeloupe et est restée hospitalisée trois jours. Je considère que les conditions d’accueil mettent les enfants en danger parce qu’il n’y a pas assez d’espace. Ils sont 1500 pour une cité scolaire prévue pour en accueillir 900, et dans laquelle on a ajouté les préfabriqués» explique cette maman qui a porté plainte contre l’établissement pour mise en danger de la vie d’autrui.

En plus des accidents, il y a une recrudescence des bagarres ces derniers temps c’est pourquoi la gendarmerie surveille désormais la sortie de l’établissement. « Le problème est que beaucoup d’élèves qui finissent leur journée à midi ne rentrent pas chez eux et restent là tout l’après-midi. Il y en a cinquante à quatre-vingt qui peuvent rester devant le collège à traîner » explique un assistant d’éducation.

Le collectif considère que le bruit des travaux, bien que nécessaire pour que les chantiers avancent, celui des bus qui stationnent moteur allumé devant l’établissement, l’alternance des sonneries pour les parties collège et lycée… entraînent une dégradation du climat scolaire et donc une augmentation des tensions.

Enfin, certains petits travaux n’ont toujours pas été effectués souligne le collectif dans un nouveau rapport, craignant pour la sécurité des élèves. Il prévoit une nouvelle mobilisation et organise d’ici là une réunion d’information et de sensibilisation le 30 novembre prochain à la salle de permanence côté lycée, destinée aux parents, enfants et enseignants de tous les établissements confondus.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT