Ce qui change au 1er janvier 2021

0
blank

Réforme des APL, augmentation du SMIC, remboursements 100% Santé, protection de l’environnement… voici un panorama des principaux changements prévus en 2021.

La réforme des APL

La réforme des aides personnalisées au logement (APL) est mise en place dès le 1er janvier 2021. Le calcul des aides se fait désormais tous les trois mois sur les revenus des douze derniers mois glissants « et non plus tous les ans sur la base des revenus perçus deux ans avant », comme le précise un communiqué du Gouvernement.

Concrètement, cela signifie que les APL versées en janvier, février et mars 2021 sont calculées à partir des revenus de décembre 2019 à novembre 2020. La mise à jour des droits est automatique. Cependant, votre Caisse d’allocations familiales (Caf) peut prendre contact avec vous afin d’obtenir des informations complémentaires.

Une prime à la rénovation énergétique pour tous

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a confirmé une enveloppe supplémentaire de 2 milliards d’euros pour le dispositif d’aides à la rénovation énergétique des logements MaPrimeRénov’.

À partir du 1er janvier 2021, tous les ménages sont éligibles à cette prime, y compris les propriétaires bailleurs.

Augmentation du Smic

Le salaire minimum de croissance (Smic) sera augmenté de 0,99% dès le 1er janvier pour atteindre 1.554,58 euros bruts par mois, soit une hausse de 15 euros. Cette augmentation correspond à la revalorisation légale automatique du Smic, portant le montant brut horaire à 10,25 euros. Le gouvernement a exclu tout coup de pouce supplémentaire.

Quel est le montant du minimum vieillesse ?

Depuis le 1er janvier 2020 et jusqu’au mois de mars 2021 inclus, le montant de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) est fixé à 903,20 euros par mois pour une personne seule sans ressources, soit 10 838,40 euros par an. Le montant de cette prestation également appelée « minimum vieillesse » pourrait être revalorisé de 0,1% au 1er avril, en raison du faible niveau de l’inflation.

Le Fonds de solidarité recentré

L’indemnisation pouvant aller jusqu’à 1500 euros mensuels  apportée aux petites entreprises et aux indépendants touchés par la crise de la Covid-19, quel que soit leur secteur d’activité, s’arrête en ce 31 décembre. Le fonds est désormais réservé aux entreprises des secteurs les plus pénalisés (restauration, loisirs, etc.), avec un montant augmenté.

Remboursements 100% Santé

Toute l’offre 100 % santé sera mise en place au 1er janvier 2021 sur les trois secteurs.

Pour les prothèses dentaires, sera mis en place le remboursement total des prothèses amovibles (dentiers à base résine) référencées dans le panier 100 % santé.

Pour les aides auditives, la réforme promet un remboursement intégral des aides auditives référencées dans le panier du 100 % santé (ou catégorie I) et la prise en charge d’un équipement par oreille tous les 4 ans.

Le plafonnement de la prise en charge totale (Sécurité sociale et complémentaires santé responsables) des aides auditives non référencées dans le panier 100 % santé s’établira à 1 700 € par oreille.

Augmentation du prix du timbre

L’augmentation du prix du timbre est fixée à +5% en 2021. Un envoi en quatre jours en moyenne vous coûtera donc 1,08 euros en 2021 contre 95 centimes en 2020. S’agissant des envois internationaux, la hausse du prix du timbre violet est fixée à +7,14%.

Interdiction de produits en plastique

De nombreux produits en plastique seront interdits début 2021, conséquence de la loi anti-gaspillage, adoptée cette année. Pailles, couverts, touillettes, boîtes à sandwich et en polystyrène, couvercles de boissons, tiges pour ballons, confettis et piques à steak en plastique devront ainsi être écoulés par les distributeurs dans un délai de six mois. Les supermarchés devront quant à eux installer des bacs de tri afin de collecter les emballages achetés après le passage en caisse. Enfin, les entreprises, établissements publics, évènements festifs et sponsors ne pourront plus distribuer de bouteilles en plastique. À l’horizon 2022, le gouvernement entend aller plus loin en interdisant également les emballages plastiques des prospectus ainsi que ceux des fruits et légumes, les sachets de thé et de tisane, les jouets en plastique distribués dans les menus, etc.

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT