CCISM / Angèle Dormoy : « Saint-Martin reste une terre où l’on continue d’entreprendre et d’investir »

0

La Présidente de la CCISM, Angèle Dormoy avec à ses côtés, le directeur, Julien Bataille, la responsable administrative et appui aux entreprises, Luciana Raspail et la chargée de communication, Bahia Yacine a présenté mercredi dernier ses vœux aux partenaires institutionnels, élus locaux, acteurs économiques et entrepreneurs, élus de la CCISM ainsi qu’à la presse. L’occasion pour Angèle Dormoy de faire un bilan de l’année 2022 et d’évoquer les perspectives pour 2023.

« 2022 a été l’année d’une forme de renouveau, 5 ans après IRMA, 2 ans après le COVID et alors que la guerre est aux portes de l’Europe, notre Sweet Saint Martin Land reste attractif pour les visiteurs, elle reste aussi une terre où l’on continue d’entreprendre et d’investir.

En 2022, nous avons accompagné et soutenu ces quelque 8 000 entreprises, actives ou nouvelles, dans tous les secteurs. Nous avons formé plus d’une centaine de nouveaux créateurs ou repreneurs, nous avons amené à la certification par HEC Paris 11 dirigeants, nous avons accompagné 219 entrepreneurs à travers la cellule CARE, nous avons accueilli plusieurs dizaines de porteurs de projets dans des parcours professionnalisant que nous avons créés de toute pièce.

En 2022, nous avons aussi intensifié nos travaux réseaux, d’abord nationaux au niveau de CCI France, CMA France et du réseau des Chambre d’Agriculture ; puis plus près de nous, je pense pouvoir affirmer que nous n’avons jamais autant été associés aux réflexions partenariales pour le développement économique durable de Saint-Martin : avec l’Etat sur les sujets de la formation, du service public de l’emploi et des aides nationales aux entreprises ; avec la Collectivité ensuite, sur la formation toujours, l’apprentissage, l’essor des économies bleue et verte, etc…Nous travaillons avec la FEDOM, avec l’Association des CCI d’Outre-mer (ACCIOM) dont nous sommes actuellement Secrétaire jusqu’en 2024. Nous adhérons à d’autres réseaux plus spécifiques tels que le Centre d’Arbitrage Régional OHADAC afin de prévenir les conflits commerciaux ; ou tels que CARICHAM, le réseau caribéen des CCI.

Ces réseaux et ces groupes de travail sont autant de lieux d’échanges et de partage desquels nous tirons des enseignements précieux et des bonnes pratiques parfois directement transposables dans notre économie.

En 2022 enfin nous avons représenté, avec beaucoup de succès je dois dire, notre secteur agricole au Salon International de l’Agriculture, nous avons mis en lumière nos artisans et restaurateurs avec la deuxième édition de notre salon professionnel SPOTLIGHT, nous avons coanimé la Caravane de l’Emploi, le Forum de la Formation, le Salon de l’Orientation et de la Mobilité des Étudiants, nous avons participé aux CCINERGIES, à la biennale de la COIREMA, ou encore à la Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapées et à bien d’autres manifestations avec toujours pour objectif de représenter notre tissu économique et d’interpeler interlocuteurs et partenaires sur nos réussites et sur nos difficultés…

 

« Nous serons toujours le réceptacle de vos demandes et le producteur de solutions adaptées »

Parlons maintenant de ce que nous pouvons faire ensemble en 2023. Bien entendu, nous reconduirons les actions porteuses de sens pour nos entreprises : nous proposerons un évènement sur la thématique du digital fin janvier avec le E-WEEK END ; il y aura le Salon de l’Agriculture fin février ; nous célèbrerons les femmes entrepreneures en mars ; il y a aura le Joli Mois de l’Europe en mai ; il y aura aussi la 3ème édition de notre désormais célèbre SPOTLIGHT en juin auquel nous pensons greffer le séminaire Road To Business, il y aura encore le retour de notre Foire Agricole Soualifest en novembre.

Nous intensifierons nos actions pour la formation des créateurs et des dirigeants et pour la montée en compétences de leurs équipes ; pour l’apprentissage chez les plus jeunes grâce au solde la taxe d’apprentissage que nous sommes désormais habilités à percevoir ; nous allons professionnaliser l’exercice de la commande publique tant du côté des acheteurs que du côté des entreprises, pour favoriser l’insertion professionnelle, le développement durable, la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises, les circuits courts, … ; nous densifierons toujours plus les filières professionnelles et les associations de commerçants ; nous augmenterons le potentiel agricole par la structuration des métiers et d’une offre moderne pour mener la transition écologique du secteur ; nous installerons le Comité des Pêches, et le code rural nous vise comme chef de file en cette matière  ; nous ouvrirons notre première pépinière d’entreprises au cœur de Quartier d’Orléans ; nous irons dans les écoles pour inculquer la culture de l’entreprise et la posture professionnelle à nos enfants ; nous étofferons notre offre de services par la reconduction des ateliers Admin’Bossy et par la création du nouveau format Expert’Ease qui associera des professionnels du chiffre et du droit.

Je citerai encore nos projets en croissance comme la Cité du Goût et des Saveurs : nous constituons actuellement un fonds documentaire sur les espèces endémiques que nous retrouvons dans nos plats et cocktails comme le Guavaberry, la Banane Plantain, la Carambole ou encore le Corossol. En parallèle, nous déploierons des actions de formations aux arts culinaires, en s’associant, comme nous l’avons fait avec HEC pour les métiers du commerce, l’expertise de grandes écoles consulaires.

Le projet aussi de Jardin à vocation pédagogique qui sera bientôt la vitrine de notre chambre d’agriculture et le décor de nos plus belles manifestations.

Vous l’aurez compris, la CCISM maîtrise son action, connaît ses métiers et investit toute son expertise avec responsabilité et ambition.

En 2023 nous serons aussi vigilants : vous le savez, les formalités d’entreprises s’effectuent désormais directement en ligne. Ne croyez pas pour autant que nous abandons nos entreprises et que notre service public va disparaître. Bien au contraire. Au cours de ces deux dernières années, nous avons anticipé cette transition et permis à notre centre de formalités d’évoluer en centre d’appui et d’accompagnement pour continuer à rassurer nos entrepreneurs et garantir le bon suivi de leurs démarches en étant, toujours plus, le contact de proximité.

Vous le savez aussi, nous sortons d’une crise pour entrer dans une autre. L’inflation est, et restera forte. Nous serons attentifs aux mesures prises (bouclier tarifaire, reports d’échéances, …) afin qu’elles n’aient plus ou le moins possible les effets délétères que nous connaissons parfois. Le prix du carburant professionnel pose déjà des problèmes à nos pêcheurs qui se sont déjà exprimés ; idem pour le prix de l’alimentation animale pour les éleveurs ; les boulangers et les restaurateurs sont reçus à Bercy… à qui le tour ?

Pour tous ces sujets, je le répète, la CCISM est en meilleure position pour mettre à la portée des entreprises tous les conseils et toutes les solutions possibles. Les réseaux consulaires sont puissants et ont l’écoute du gouvernement et des ministères. Ne nous en privons pas, Collectivité et Services de l’Etat à Saint-Martin ; ne vous en privez pas, vous, les commerçants, les artisans, les transporteurs de marchandises, les chauffeurs de bus et de taxi, les restaurateurs et hôteliers, et j’en passe. Partagez avec nous vos visions, vos impulsions, vos ambitions ! Nous serons toujours au plus près de vous. Nous serons toujours le réceptacle de vos demandes et le producteur de solutions adaptées.

Je vous souhaite à toutes et tous une prospère et fructueuse année 2023 » ! _AF

 2,225 vues totales,  21 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :