Carcasses de voiture : le grand nettoyage 

0
blank

Les carcasses de voiture sont encore trop présentes sur le territoire, et nombreux sont les résidents qui nous alertent régulièrement. Pourtant, les autorités des deux côtés de l’île multiplient les enlèvements de véhicules et ne prennent pas cette problématique environnementale à la légère.   

Chez nos voisins, plus de 50 épaves ont été collectées et broyées la semaine dernière dans le secteur de Cul-de-Sac, à l’initiative du ministère de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, en collaboration avec les agents de la police communautaire. Et les actions se poursuivent dans d’autres zones : Fort Willem, Bush Road et Belair. Depuis le lancement de ce projet d’enlèvement d’épaves, il y a environ un mois, 100 véhicules ont été enlevés côté hollandais. Le retrait des voitures stationnées illégalement le long des routes fait également partie des objectifs du ministère. A Saint-Martin, le Pôle de Développement durable a opté, dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie, pour une enveloppe de 300.000 euros pour collecter et traiter les véhicules hors d’usage (VHU), d’après les orientations budgétaires 2016. En terme de santé publique, l’Etat via l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a proposé d’aider financièrement les collectivités pour détruire les gites potentiels de reproduction des moustiques, suite au chikungunya. «L’appel d’offres pour la collecte et le traitement des véhicules hors d’usage et des encombrants métalliques collectés sur le territoire a été lancé en octobre 2015. Cette opération va donc réellement débuter en 2016», a mentionné le Pôle. Enfin, il y a deux semaines – lors de la visite de Patrice Richard, le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) Guadeloupe  / Iles du Nord – la vice-présidente de la Collectivité Ramona Connor avait précisé qu’«un travail énorme a été déployé par la COM qui continue régulièrement d’éliminer les carcasses». En une année, 183 épaves ont été enlevées sur le territoire.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT