Carbets : rencontre productive entre les exploitants et la COM

0

Les pourparlers entre les futurs exploitants des carbets de la Baie orientale et les représentants de la Collectivité et de la Semsamar ont été constructifs. Mercredi après-midi, ces échanges ont permis aux différentes parties de mieux se comprendre et d’évoquer les points qui fâchent. Rencontre tendue, mais cordiale sur la parcelle AW34. 

Cette rencontre technique avait pour but d’aborder les doléances des futurs exploitants du site. Le vice-président de la Collectivité Guillaume Arnell et le président de la Semsamar Wendel Cocks ont ainsi donné la parole à tous les exploitants, en présence des techniciens.  «Nous avons mis en route ce projet pour dynamiser la partie française», a souligné le vice-président, prenant en compte toutes les requêtes, et se montrant ouvert au dialogue pour trouver des solutions. Wendel Cocks a rappelé l’historique du projet, tout en se défendant quant au «manque de transparence» relatif à la construction des carbets, selon les exploitants. Finalement, ce sont les restaurateurs qui se sentent lésés. «Nous sommes des beach bars et aucun bar n’a été prévu !», rétorque un des restaurateurs, ajoutant que le loyer de 2.500 euros fixé par le Conseil exécutif est «une aberration» pour une si petite surface «mal agencée». Les terrasses des restaurants sont couvertes d’une simple bâche, qui ne protège ni de la pluie, ni du soleil, d’après les restaurateurs. Quant aux AOT, leur durée est passée à 3 ans, au lieu de 5 ans.  Pour se prélasser sur cette parcelle, il faudra attendre encore un peu : l’ouverture officielle des carbets est désormais prévue début février.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT