Cantine scolaire : La qualité des repas ne satisfait pas

0

Trois tranches de concombre, du cassoulet, un morceau de pain et une demi-orange, tel a été le repas des élèves d’une école maternelle vendredi dernier.

Un repas qui interpelle sur la qualité et la quantité. Un repas qui suscite la colère de certaines mamans. «Quatre euros pour ce repas, c’est quand même un peu cher !», disent-elles. «Surtout que ce n’est la première fois. Un jour, les enfants ont eu de la salade verte, des raviolis et un morceau de fromage», ajoutent-elles.

Le directeur de la caisse territoriale des œuvres scolaires (CTOS), Kenroy Bryan, se dit «conscient du problème» et le justifie. Ses explications sont de deux types selon le contexte.

A propos du repas servi vendredi dernier, le choix du cassoulet a été dicté par des raisons financières. «En raison du mouvement de grève des enseignants, certaines écoles n’ont pas accueilli les enfants ce qui nous a fait perdre de la nourriture. Par exemple, un jour nous avions prévu du poulet que nous faisons décongeler la veille. Nous n’avons pas pu le servir et l’avons jeté. Vendredi, j’ai donc pris la décision de servir du cassoulet en conserve, que nous avons préparé le matin même», explique-t-il. «J’assume pleinement ce choix», confie-t-il.

Au sujet de la quantité servie d’une manière générale, elle pose problème dans des réfectoires. En effet, certains agents y limiteraient de façon volontaire la nourriture pour la récupérer, le service terminé. La tentation est encore plus grande depuis que la direction – sur recommandation de la chambre territoriale des comptes (CTC) et de la préfecture – a supprimé la gratuité des repas aux agents, ces derniers devant payer 5,50 euros le repas.

Fin novembre, des courriers ont été envoyés aux agents pour les prévenir du changement de règle et de leur rappeler que les repas servis aux enfants ne pouvaient pas être réutilisés à des fins personnelles. Il y a une dizaine de jours, l’un des agents pris en flagrant délit avec un seau de nourriture, a été destinataire d’un avertissement

(Soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT