Bien-être : MBTI®, kesako ? [Première partie]

0
blank

Samedi dernier, à La Plénitude, se tenait un atelier où Antoine nous proposait d’utiliser la méthode MBTI® pour apprendre à mieux nous connaitre. MBTI® c’est l’acronyme de « Meyers Briggs Typology Indicator » du nom des deux femmes qui ont mis au point cette technique pour mettre en évidence nos traits de caractère innés. 

Si certains traits de caractère sont innés, c’est qu’ils sont là depuis le début et qu’on n’y peut rien, ce sont nos inclinations naturelles, là où on est vraiment bon. Selon l’outil, il existe 16 types de personnalités qui sont nuancés par les modes de vie de chacun. L’atelier est long, on y passe la journée, mais l’ambiance était bonne et les participants vraiment agréables. Donc nous voilà embarqués dans les recoins obscurs de notre personnalité. Outre l’introduction, l’historique et les différentes explications sur la méthode que nous développerons dans la deuxième partie avec l’animateur de la formation, on passe des tests, on fait de petits exercices ludiques et on fini par en savoir plus sur nous-mêmes et sur les autres. En effet, la méthode MBTI® nous permet de mieux nous connaitre et de mieux comprendre nos modalités d’interaction avec le monde. C’est d’ailleurs une méthode qui est très souvent employées en entreprise pour améliorer les relations au sein des équipes et pour optimiser l’efficacité des uns et des autres, et même pour recruter. Un exemple d’Antoine pour mieux comprendre.

Un jour, lors d’un recrutement, il voit arriver devant lui un commercial. A ce moment-là, Antoine est chasseur de tête et il cherche des « tueurs » pour son client. Au bout de quelques instants, il comprend que le candidat en face de lui ne fait absolument pas l’affaire mais il prend le temps de discuter. Cet homme rêvait de devenir photographe mais son père l’a poussé vers un « vrai » métier. Le père fait le choix rationnel (en langage MBTI®, T) alors que le candidat est, par nature, enclin à faire le choix des sentiments (en langage MBTI® F). Il était tout juste acceptable en tant que commercial parce qu’il a appris à compenser mais il ne pouvait pas devenir excellent dans ce domaine et il ne pouvait pas s’y épanouir car il évoluait en permanence dans une zone d’effort. C’est un résumé un peu rapide mais c’est l’idée générale. Un des gros intérêts de la méthode c’est qu’elle permet de valider ou de redécouvrir des attirances qu’on avait mises de côté au profit de « ce qu’il faut faire ». La méthode permet également de comprendre certains de nos comportements, pourquoi certains types de relations nous plaisent ou nous déplaisent, les axes de travail pour développer nos capacités naturelles… Et puis, l’autre. L’atelier se passe en groupe et forcément, il y a une pluralité de profils représentés. Chacun explique sa manière d’appréhender les situations proposées dans un environnement apaisé et à travers les éclairages d’Antoine, nous avons  vite compris que tout n’est qu’une question de point de vue. Les choix des personnes que nous côtoyons dans nos vies personnelles ou professionnelles n’ont strictement rien à voir avec nous. Il s’agit toujours d’une manière de voir le monde, une vision qui passe par le filtre de nos caractéristiques personnelles. Une expérience passionnante pour apprendre à comprendre les relations humaines. Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter Antoine Ferté par mail : antoineferte1@gmail.com _NB

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT