Beach Tennis : Tom Lamort monte au filet

0
blank

C’est un rêve qui a commencé à l’âge de 8 ans. Depuis, Tom Lamort nourrit l’ambition de devenir champion de Beach Tennis. Un sport qui s’est implanté dans la Caraïbe au début des années 2000.

A seulement 17 ans, le jeune homme collectionne déjà deux titres et a eu l’opportunité d’assister à des championnats prestigieux. Aujourd’hui, il s’apprête à passer un cap dans le milieu professionnel.

Classé quatorzième au classement français du beach tennis et premier dans la catégorie U18, Tom Lamort vise encore plus haut : «je vais m’installer à Bordeaux car le beach tennis y est très développé. Je me suis renseigné, il n’y a qu’un seul club dans la ville mais les meilleurs joueurs français y évoluent. Il va falloir que je fasse mes preuves, et que je tape dans l’œil du sélectionneur. Cela me tient à cœur » explique-t-il, déterminé. D’ici-là, le jeune homme n’aura de cesse de travailler pour améliorer son niveau, en s’entraînant au moins 2 jours par semaine.

   Le soutien de l’association FCBT

Sous les couleurs de l’association Friendly Caribbean Beach Tennis, le jeune joueur a pu participer à des tournois inter-îles. Un expérience formatrice : «quand je rentre sur le terrain, je change de monde», raconte-t-il. C’est pour des jeunes comme Tom Lamort que le club souhaite donner un coup de pouce aux jeunes talents locaux: « Nous encourageons les adhérents à multiplier les tournois en les aidant à la mobilité » explique le club. « Nous étions souvent plusieurs à nous déplacer et à chaque fois le club a financé l’ensemble des voyages », relate Tom. Dans la même lancée, il s’est investi en donnant des cours bénévolement aux autres adhérents du club, un moment qu’il qualifie de convivial : « j’ai voulu à travers mon expérience de compétiteur affirmé, aider les débutants à progresser».

   Le parcours de Tom Lamort

Jeune talent de la discipline, Tom Lamort a pu participer aux championnats de France juniors en 2018. « Lors de cette première édition j’ai atteint les quarts de finale et terminé sixième » se souvient-il. Un an après, il intègre le club Friendly Caribbean Beach Tennis et participe à nouveau aux championnats de France mais cette fois dans la catégorie Seniors : « j’ai atteint les quarts de finale et terminé huitième », confie-t-il avec fierté. Petits ou grands championnats, le jeune homme se qualifie d’un « dingue des compétitions ». Dès qu’il en voit une, il saute sur l’occasion : « c’est ma passion, un sport que j’adore depuis toujours», et dont il rêve d’en faire sa profession : «je souhaiterais faire carrière dans cette discipline et devenir champion professionnel !», confie-t-il avec enthousiasme. Cet été en raison de l’épidémie, Tom ne pourra pas participer aux championnats de France comme prévu. Déçu par la nouvelle, il ne se laisse pas abattre : «j’ai su que certaines compétitions allaient être organisées en France» explique-t-il, désormais impatient de reprendre la compétition et de revivre l’ambiance des grandes rencontres, telle que celle des championnats de France.

www.lepelican-journal.com

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT