ANIMAUX / Soualiga Animal Lovers

0

blank

Soualiga Animal Lovers c’est le nom de leur association qui vient tout juste de voir le jour, à peine quelques mois sur le papier mais vous vous doutez bien que l’aventure commence bien avant. Rapidement après Irma, il leur apparaît clairement que le nombre d’animaux en errance augmente en lien avec les abandons qui se multiplient. Le truc c’est qu’elles ne se connaissent pas encore à ce moment-là ! Elles se trouvent chacune dans un coin de l’île et s’occupent comme elles peuvent à essayer de trouver des solutions tout en communiquant avec une même personne en Métropole. Jessica, c’est le quatrième prénom de cette histoire. Jessica connait bien l’île, elle y a vécut, elle l’aime et elle aussi, elle est touchée par la cause animale.

« J’étais très inquiète de voir tous les jours un nouveau chien à Concordia, après Irma. » Anita

Dans l’urgence, nous l’avons tous vu, beaucoup d’actions ont été menées pour aider grâce  aux associations et vétérinaires des îles voisines, de la Métropole, des Etats-Unis, du Canada…. Bref, l’urgence passée, la situation n’en était pas moins inquiétante et la correspondance continuait entre Jessica et nos trois acolytes. Vous l’avez compris, Jessica donne l’impulsion pour la rencontre, celle qui va donner le « top » départ de l’aventure Soualiga Animal Lovers.  Une fois la rencontre décidée, elles convient toutes les personnes qu’elles connaissent qui s’activent dans le domaine. Toutes ces belles volontés se réunissent à La Plantation qui leur a servi de QG pour les premières rencontres, un beau cadeau pour démarrer l’aventure. Pour Stéphanie, ce regroupement était essentiel parce qu’ «il y avait beaucoup d’initiatives éparses », il fallait fédérer pour devenir plus efficace.

Le travail commence !

A partir de là, l’association commence à s’organiser et surtout prend une réalité juridique. Il est décidé que l’association s’occupera de la stérilisation des chats errants. Comme on le sait, la stérilisation est une des clés pour régler le problème de l’errance. D’abord, elle diminue le nombre de naissances, CQFD! Mais c’est aussi le meilleur moyen de limiter les bagarres à l’occasion desquelles les animaux se contaminent entre eux. Ca permet également d’éviter les fugues dues aux chaleurs qui sont souvent cause d’accident. En résumé, la stérilisation est essentielle au contrôle des populations animales. Comme chacun le sait, il y a du pain sur la planche à Saint-Martin mais les « animal angels » qui constituent l’association mettent toutes leurs compétences au service de la cause et organisent le travail rationnellement. Aimer les animaux ne suffit pas pour les aider, il faut aussi être capable de prendre le recul nécessaire pour agir efficacement.

« Qui s’occupe des chats errants, combien il y en a, combien doivent être stérilisés ? »

Le recensement, c’est par là que l’équipe décide de commencer son travail et ce n’est pas une mince affaire. Il faut bien comprendre que l’association démarre, il n’y a que des bénévoles. Il faut donc travailler sur son temps libre, passer des coups de fil, repérer les sites concernés et les personnes engagées, se déplacer, vérifier, valider… C’est un véritable travail de fourmis, fastidieux et ingrat mais tellement nécessaire qu’on ne saurait comment s’en passer. A l’heure actuelle, leur travail de recensement n’est pas terminé mais une bénévole a d’ores et déjà réussi à couvrir un certain nombre de quartiers. Sur cette base, l’équipe de l’association a élaboré un planning par secteur et par quartier. Le but de cette organisation quasi martiale est de pouvoir agir avec efficience, il faut pouvoir utiliser les moyens humains et financiers efficacement, pas question de dilapider. Vous aurez peut-être compris, entre les lignes, que Soualiga Animal Lovers compte quelques bons gestionnaires ! A l’heure actuelle, la structure a le budget nécessaire pour financer 22 stérilisations en priorisant les femelles. Il faut savoir également qu’une partie de leur budget est réservé aux sauvetages. Et oui, même si l’objet de l’association concernent la stérilisation des chats errants, impossible de rester de marbre devant une situation d’urgence.

Cependant et même si ces «animal angels» ne laisseront jamais tomber un animal en souffrance, il semble préférable de les aider à mener à bien leur mission première au risque de voir cette belle énergie s’étioler sous la charge bien trop lourde que représente la cause animale dans son ensemble.

Un grand besoin de soutien

Comme l’association Angel Pet Sitter dont nous avons déjà fait le portrait, Soualiga Animal Lovers a besoin de soutien. Nous sommes face à un problème qui grandit  de jour en jour et qui finira par occasionner de gros dégâts si personne ne le prend en charge. Ces associations offrent un service d’intérêt général et ont besoin de notre soutien. Si vous êtes sensibles à la cause parce que vous aimez les animaux ou parce que vous voyez poindre le problème sanitaire, vous pouvez les soutenir financièrement. Soualiga Animal Lovers a créé une cagnotte leetchi. Vous pouvez également les contacter via leur page facebook. Nous vous rappelons que les dons aux associations sont déductibles de vos impôts à hauteur de 60%, à bon entendeur… _NB

 

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT