Affaire Turquin : Les charges contre l’épouse du vétérinaire assassiné sont retirées

0
blank

Le jeudi 20 juin dernier, la chambre d’instruction de la cour d’appel de Basse-Terre a levé la mise en examen de Nadine Turquin, unique suspecte dans le cadre de l’assassinat de son mari qui avait défrayé la chronique en 2017. Selon Le Parisien, qui a révélé cette décision vendredi dernier, les charges venaient d’être levées contre l’épouse du vétérinaire, car la justice considère que son alibi est fondé.

Nadine Turquin avait été mise en examen le 28 avril 2017, pour l’assassinat de son mari Jean-Louis Turquin tué d’une balle dans le dos à leur domicile de Mont Vernon 2, dans la nuit du 6 au 7 janvier 2017. Contre l’avis du parquet général, la chambre d’instruction de Basse-Terre a écarté les charges qui pesaient contre Nadine Turquin, ce qui est, pour son avocat Me Olivier Morice, « une victoire très importante ». Ce dernier précise que cette décision démontre « la faiblesse de l’accusation ».

La nuit du 6 au 7 janvier, l’épouse du vétérinaire Jean-Louis Turquin avait fêté son anniversaire avec des amies dans un restaurant, et avait déclaré avoir découvert, à son retour, le corps sans vie de son mari. Dans ce qui semblait être un braquage qui avait mal tourné, plusieurs chambres avaient été fouillées et des objets de valeur avaient disparu. Lors de l’enquête, Nadine Turquin était devenue la principale suspecte, d’autant que des résidus de poudre de balle avaient été retrouvés sur ses mains. Malgré ses protestations d’innocence, elle avait été mise en examen et écrouée quatre mois après le meurtre. Elle restera deux mois en détention provisoire, avant de sortir munie d’un bracelet électronique.

Lors d’une expertise, la troisième, effectuée en février 2019, le procès-verbal rappelle que la suspecte a indiqué avoir, à plusieurs reprises, touché le corps de son mari ainsi que des objets de la scène du crime. Selon les experts, il est impossible de trancher entre la thèse de l’accusation, selon laquelle Nadine Turquin aurait tiré ou était présente, et celle de la défense qui suggère une contamination. La chambre d’instruction a insisté sur l’importance de l’alibi fourni par la suspecte, et la confirmation de trois personnes qui ont toujours assuré qu’elle n’avait jamais quitté le restaurant ce soir-là.

A présent, Nadine Turquin est témoin assisté et n’est plus astreinte à aucun contrôle judiciaire. De ce fait, l’enquête sur le meurtre du vétérinaire doit être reprise, et si un ADN masculin inconnu a été recueilli sur les lieux du crime, il n’a permis aucune identification._RM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

blank

Arrivée des baleines à bosse

C’est la saison des amours. Les baleines à bosse sont présentes dans les eaux antillaises pour se reproduire et mettre bas, selon le sanctuaire Agoa ...
English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT