Aérien : Une baisse de 30% du trafic entre la Martinique, la Guadeloupe et vers St-Martin et Saint-Barth

0
blank

Le renforcement des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 va être accompagné d’une réduction d’environ 30% du trafic aérien entre la Martinique et la Guadeloupe, et vers Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

La recrudescence de la crise sanitaire dans les Antilles a des conséquences dans les aéroports : depuis le 4 septembre 2020, « un contrôle de la température des passagers sera  réalisé systématiquement avant embarquement dans les deux sens par les compagnies aériennes pour les vols entre la Martinique et la Guadeloupe » (en l’occurrence Air Antilles, Air Caraïbes et Air France).

Par ailleurs, « le risque de propagation sera également contenu grâce à la diminution d’environ 30% du trafic inter-île à partir du mois de septembre, dont l’évolution sera contrôlée par la direction de la sécurité de l’aviation civile Antilles-Guyane ». Aucune date de mise en œuvre n’a été précisée.

Pour les passagers en provenance de Métropole, ceux de plus de onze ans arrivant en Guadeloupe doivent justifier d’un test PCR négatif réalisé dans les 72 h avant l’embarquement (il est déjà demandé pour les vols depuis la Guyane, avec quarantaine de sept jours à la clé, ou depuis l’étranger). Ce résultat négatif « est un gage de sécurité et de santé publique » : il est obligatoire et demandé dès l’enregistrement. Les passagers doivent également présenter une attestation sur l’honneur « qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol ». _AF

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT