A travers les montagnes: quel écotourisme pour Saint-Martin ?

0
blank

Régulièrement sont organisées des randonnées sur l’île. Un des plus actifs marcheurs de Saint-Martin à l’origine de cette dynamique est Eric Dubois. Il a beaucoup œuvré pour le maintien des sentiers en bon état, qu’il a retrouvés ou créés lui-même à la machette. C’est pour le plaisir qu’il s’est lancé, puis il a eu l’idée de s’investir auprès des jeunes pour leur faire découvrir leur île sous un jour nouveau et faire d’eux des guides de randonnée.

Développer l’écotourisme demande des compétences spécifiques en plus d’un balisage relativement précis : il faut pouvoir réagir aux piqûres d’insectes en tous genres, aux crises d’allergies soudaines ou aux questions imprévues. Les jeunes de l’île auraient pu commencer à gagner leur vie, se familiariser aux us et coutumes des touristes et, forts de cette première expérience, trouver plus facilement du travail dans le tourisme. Le cyclone Luis a détruit le centre de formation avant qu’ils n’aient obtenu leur diplôme et le projet n’a pas pu aboutir. Depuis, aucune initiative n’est venue à la rescousse pour pallier le manque de volonté politique. Aujourd’hui, si l’écotourisme est à la mode, l’adapter aux conditions posées par les croisiéristes est un défi de taille. Répartir entre le guide, l’intermédiaire et le croisiériste les bénéfices de la promenade, prendre en compte la culture « assurantialiste » du tourisme de masse et encadrer des groupes de 100 personnes de crête en crête sont autant de nécessités à prendre en compte pour développer ce tourisme vert qui a tant la côte à travers le monde et qui mettrait Saint-Martin en valeur sous un jour différent. En attendant, pour ceux qui ont la chance d’habiter sur l’île, des infos sur la randonnée sont disponibles sur le site suivant: www. sxm.rando.free.fr/intro.htm. _HM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT