Cambriolage d’un distributeur de banque : l’ADN retrouvé

0

T.W., l’un des trois présumés cambrioleurs d’un distributeur de billets, comparaissait jeudi dernier devant le tribunal pour répondre aux chefs d’accusation de cambriolage en réunion à Hope State. 

Dans la nuit du 21 au 22 juin dernier, plusieurs individus parviennent à couper l’alimentation électrique d’un distributeur de banque à Hope State, afin de mettre hors service l’alarme. Ils repartiront avec des dizaines de milliers d’euros. Sur les lieux du cambriolage, les individus oublient un sac à dos comprenant une lampe-frontale avec l’ADN de T.W. Quant aux deux autres suspects, leurs empreintes sont retrouvées sur des tiroirs-caisses. A la barre, T.W. nie les accusations. Selon lui, un homme lui a prêté la lampe-frontale alors que sa voiture était en panne. Il poursuit en laissant croire qu’il était à Saint-Barthélemy le jour des faits. Mais, T.W est dans l’incapacité de le prouver. Le vice-procureur demande que soit ordonné un complément d’informations avant ses réquisitions : dans le but que des recherches d’identification des deux autres suspects soient entreprises à travers le fichier de la partie hollandaise. Le tribunal reçoit la constitution de la partie civile, émise par la banque victime du préjudice, et décide un renvoi pour le 23 juin prochain. _KL

No comments