Courrier des lecteurs : La taxe de séjour et la gestion des déchets, si on en parlait… En effet comme tout le  monde le sait, le tourisme est la première et seule « industrie » de St Martin.

0

Sur la location des nuitées aux touristes, la collectivité prend un impôt de 4% autant que notre TGCA.

Je réalise en faisant les chèques chaque mois que cette somme est loin d’être négligeable. Je pense qu’avec les statistiques des nuitées ou dans les documents officiels vous trouverez rapidement le montant total de cet impôt. La question est : que font-ils de tout cet argent récolté ? La réponse officielle est la promotion du tourisme à ST Martin et la gestion de l’office du tourisme.  L’office du tourisme depuis qu’il a été déplacé au centre de Marigot,  je ne l’ai pas vu. Aucun de nos clients, malgré 250 000€ de chiffre d’affaire en nuitées, n’y est jamais allé et nulle part on ne trouve de documents de l’office de tourisme. Toute la communication à destination des touristes, plans de l’île, brochures… est faite par des entreprises privées par l’intermédiaire des publicités.  Même si l’office du tourisme fait deux ou 3 salons par an comme Paris, Miami, les croisiéristes et qu’ils éditent probablement quelques brochures à destination des opérateurs, les comptent n’y sont pas. Où part tout cet argent ?

De façon générale vous constaterez qu’heureusement les entreprises privées sont là et travaillent dur. Constatez ce qui est fait par la collectivité pour le dynamisme, l’image de St Martin et ce qui est fait par le privé. Constatez la zone des carbets d’Orient Bay, des conteneurs affreux de Marigot. Rien ne fonctionne, tout est affreux et abandonné.

Constatez à l’opposé les restaurants privés d’Orient bay et même du centre-ville de Marigot et de la marina Royale. Que de dynamisme, de courage et de résultat chez ces entrepreneurs.

Le second point est l’environnement. Nous avons sollicité un RDV avec Pascale ALIX-LABORDE en charge de l’environnement à ce sujet qui ne nous a pas répondu.

Même en ayant sillonné des mois les routes d’Amérique du Sud, continent en crise économique quasi permanente comme St Martin, nous n’avons jamais vu une gestion des déchets aussi mauvaise et un environnement aussi sale (à part un pays qu’on ne nommera pas). Réalisez qu’à St Martin il y a des trous comme à MT Vernon 2 où les personnes jettent leurs déchets et que d’autres en charge les ramassent à la fourche…. Sommes-nous toujours au moyen âge à St Martin ? Que les touristes de toute nationalité nous demandent si on trie les déchets et que la réponse est oui en théorie mais que les conteneurs sont soit inaccessibles (regardez toujours MT Vernon 2) soit presque toujours pleins à Orient bay.  Nous en avons honte ! Nous savons que sur cette île traversée par des cyclones la collectivité aide au ramassage des encombrants qui trainent des mois après les cyclones et pour cela nous ne pouvons que la remercier, mais pourquoi pas des bennes  et des camions adaptés au ramassage de ces bennes plutôt que de déposer tout ça à même le sol. Pourquoi la collectivité qui de temps en temps communique sur le ramassage des encombrants et déchets verts ne pose-t-elle pas un panneau avec les jours près de chaque lieu de ramassage ?  Pourquoi pas une déchèterie vers Orient bay – Hope Estate, nouveau poumon économique de l’île. Vous croyez que beaucoup de personnes vont perdre près de deux heures dans des embouteillages pour aller déposer ces déchets ou encombrants à la déchetterie de Marigot ?

A côté de ça on entend que Mme Pascale ALIX-LABORDE est en déplacement en métropole pour s’informer sur les conteneurs à ordures enterrés. Là on rigole ou plutôt on pleure. Elle est complètement hors sujet. Qui plus est quand on connait le prix, les contraintes techniques  de ces dispositifs, leur entretien et le nombre de contentieux qu’il y a eu en métropole sur ces dispositifs pas du tout adaptés à notre environnement tant au niveau de la maintenance que cela exige qu’au niveau de la gestion des eaux de pluies qui inonderait et rendraient inutilisables dès les premiers mois ces dispositifs.

Dans l’environnement il y aurait encore beaucoup à dire, tout à dire ….. je finirais  juste encore sur les eaux usées nauséabondes qui ruissellent dans différents endroits de l’île comme au bord de la nationale au niveau de l’accès  du chemin qui mène au garage King-Pneu. Que fait l’ARS de ces nids à microbes et moustiques ?  Bientôt peut être le retour du choléra en France sur l’île de St Martin. X.

No comments