Nautisme : Yawo Nyuiadzi, en charge du développement économique présent au salon NAUTIC à Paris au côté de METIMER

0

Après Pascal Alix-Laborde, de passage au Nautic lundi dernier, ce fut au tour de Yawo Nyuiadzi de rendre visite à l’équipe Métimer au salon nautique de Paris.

Malgré la situation chaotique à l’extérieur et des difficultés pour accéder au salon nautique, Porte de Versailles, les visiteurs venus sur le stand Métimer ont été très nombreux cette semaine.

L’équipe de bénévoles – Florence, Antoine, Alexina et Bulent – renseigne avec le sourire les nombreuses personnes intéressées par le nautisme à Saint Martin. Les questions sont variées, d’une simple envie d’en savoir plus au désir d’investir dans l’économie de l’île. Certains de ces visiteurs connaissent déjà bien Saint Martin et ont été reçus par Bulent Gulay, président de Métimer, et Laurent Fuentes, chargé du développement économique à la Collectivité. Les rendez-vous ont été pris pour fin janvier 2020 à Saint Martin. Le vice-président Yawo Nyuiadzi, venu soutenir l’équipe sur le stand où sont représentés l’Office du Tourisme, la CCISM et la Collectivité de Saint-Martin, a pu apprécier le travail réalisé pour la conception de l’espace, situé dans le hall principal. Un peu plus tard, le vice-président de l’Office du Tourisme, Alex Pierre, s’est joint à l’équipe pour une visite complète du salon nautique, où il a pu découvrir le monde moderne du nautisme dans sa grandeur et sa diversité.

• Création d’une commission nautique

Yawo Nyuadzi a rencontré Loïc Bonnet, le PDG de Dream Yacht Charter, qui lui a fait part de sa ferme résolution de renforcer la base nautique de Saint-Martin, pour peu que la collectivité travaille dans ce sens en ce qui concerne les marinas. Même écho chez Sunsail et Moorings, qui ne demandent qu’à investir dans leurs flottes. Cette visite très révélatrice s’est terminée par un entretien sur le stand de la Fédération des industries nautiques (FIN), qui cette année encore a offert un stand à Métimer, prouvant sa confiance et son soutien envers l’association qui œuvre depuis bientôt 20 ans pour le développement du nautisme à Saint-Martin. Fort de toutes ces informations, le vice-président s’est engagé à ce que la collectivité s’intéresse davantage au nautisme et consolide ce secteur, avec la création d’une commission pour le développement du nautisme dès le début de l’année 2020, sous l’égide de l’Agence du développement économique (ADE) récemment créée par la collectivité. Bulent Gulay, président de Métimer, s’est déclaré très satisfait de la participation des acteurs de la collectivité, qui ont pu constater le retard accumulé vis-à-vis du nautisme, et pris la ferme décision de travailler avec les professionnels de la mer pour relancer le nautisme à Saint-Martin. Métimer a encore quelques jours de travail dans le froid, mais la volonté d’aller de l’avant réchauffe les cœurs des bénévoles qui s’investissent. Leur mission n’est d’ailleurs pas passée inaperçue auprès de la presse nautique et de ses journalistes, venus nombreux interviewer Bulent Gulay et son équipe.   

>> Le nautisme en 2020

La location de catamarans de charter modernes et confortables représente un potentiel de 500 chambres.

Pour Métimer, Saint-Martin a tout à gagner à prendre en compte les nouveautés offertes dans le monde du nautisme et exposées au Nautic. En 2019, le secteur de la location de bateaux est en augmentation de 60% par rapport à 2018 et les carnets de commandes sont déjà pleins pour 2020, pour une clientèle à fort potentiel d’achat. Le succès des catamarans recevant de 6 à 10 personnes en tout confort représente un mode de vacances complémentaire à l’hôtellerie, avec un équivalent de 500 cabines, qui sont autant de chambres. De nombreux bateaux sont à présent équipés de propulsions diverses – hybrides, électriques, solaires – et ces motorisations modernes peu énergivores représentent une moindre source de pollution. Ces navires sont appelés à remplacer les flottes des loueurs en attente de réouverture des marinas endommagées. Parallèlement, le salon nautique dispose de structures très simples pour l’installation de bassins de natation démontables, qui peuvent aussi servir de base d’apprentissage pour le paddle board ou le surf, à un coût de réalisation modique. Cette installation est déjà projetée à Saint Martin et n’attend plus que de trouver le foncier nécessaire à sa réalisation. Il existe également toute une gamme de matériel de sports nautiques et de loisirs non motorisé, à des coûts très raisonnables, qui serait une valeur ajoutée pour les clubs nautiques dont l’île ne dispose pas, à l’exception des centres privés offrant des services personnalisés avec des moyens réduits. Saint-Martin a besoin de s’ouvrir d’avantage vers le nautisme, trouver du foncier pour installer des bases nautiques, s’investir pour l’immédiat mais déjà réfléchir à l’avenir, afin de créer des infrastructures modernes permettant d’augmenter l’offre aux investisseurs, très attirés par notre destination.

No comments