Nautisme : Les professionnels de la mer reçus en Préfecture

0

Plus de deux ans après le passage du monstre « Irma », les professionnels de la mer ont été reçus en Préfecture le 20 novembre dernier afin d’évoquer l’avenir de la filière nautique à Saint-Martin, un acteur économique incontournable pour notre territoire !

La Marina Royale

Le premier sujet abordé concerne la Marina Royale. Au niveau du parking Saint-James, le mur a été démoli afin de désenclaver le lieu. La collectivité va déposer un dossier FEDER pour aménager le parking en point de débarquement de pêche et de transformation du poisson. Pour le reste, il faut installer des caméras de surveillance et de l’éclairage, mais ceci doit être fait par la Collectivité.

Pont de Sandy-Ground

Actuellement, le pont de Sandy-Ground subit une réfection complète du tablier. Mr Carteron estime qu’il y aura un mois de retard dans les travaux, donc que le pont sera opérationnel en février. Quant à la question de son élargissement, Mme la Préfète souligne que les travaux seraient extrêmement lourds, malgré l’intérêt économique d’un projet comme celui-ci, et le projet devrait être porté par la Collectivité.

Les épaves dans le lagon

126 épaves sont toujours dans les eaux du lagon et les eaux de la marina sont jonchées de déchets. L’appel d’offre d’enlèvement et de traitement des épaves a été remporté par une société hollandaise. La Direction de la mer précise qu’ils étaient présents à toutes les réunions techniques concernant les épaves mais qu’ils n’ont pas pu rencontrer le prestataire choisi. Selon le calendrier fourni par la collectivité, l’enlèvement des épaves devrait débuter en mai 2020.

Les usagers du lagon signalent que le manque de profondeur du chenal ainsi que le balisage inexistant de certaines épaves sont très dangereux pour la navigation. Cependant, les eaux du lagon sont sous la responsabilité de l’établissement portuaire, qui peut faire appel, en cas de besoin, au service Phares et Balises de l’Etat pour la sécurisation de la navigation dans le lagon.

L’interdiction de navigation mise en place en octobre 2017 a été en partie levée en février 2018, mais la situation doit être éclaircie entre la brigade nautique et la Collectivité.

D’autres points importants ont été abordés au cours de cette rencontre constructive entre les professionnels de la mer et la représentante de l’Etat (suite et fin dans notre édition de mardi). _AF

No comments