CTOS : Prix du ticket de cantine, périscolaire, le point sur la situation

0

En difficulté financière depuis des années, la Caisse Territoriale des Œuvres    Scolaires (CTOS) fait régulièrement l’objet de contrôles budgétaires de la part de la Chambre Territoriale des Comptes (CTC).

Saisie lorsque le budget n’apparaît pas sincère, la CTC livre des préconisations pour rééquilibrer les finances. Et parmi ces préconisations, celle d’augmenter le prix de vente des tickets de cantine et du périscolaire.

Dans son avis rendu en août dernier, la CTC suggère une hausse d’un euro, ce qui générerait 390 000 euros de recettes supplémentaires.

Aujourd’hui, le prix est de 3,5 ou 4,5 euros en moyenne et les ventes des repas représentent 1,2 million d’euros de recettes pour environ 400 000 repas produits par an, une rentabilité «faible» selon la chambre territoriale des comptes.

Augmenter le prix du ticket, le conseil d’administration de la CTOS n’est pas contre mais dans certaines conditions. «Nous devons revoir la qualité des produits pour justifier une hausse. Pour cela nous sommes en train de travailler avec une diététicienne», conçoit Pascal Laborde, la présidente du conseil d’administration dont les membres devraient se prononcer à la fin du mois de septembre.

Inscriptions : files d’attente

Ces derniers jours de longues files d’attente se sont formées au niveau des bureaux de la CTOS au moment des inscriptions. La raison : le temps de traitement des dossiers. «Certains parents sont venus pour inscrire leurs enfants et comme ils n’avaient pas tout payé l’an passé, il a fallu régulariser la situation, ce qui prend du temps», explique Pascal Laborde, la présidente du conseil d’administration de la CTOS.

Il faut savoir que le dispositif n’est pas informatisé pour l’instant. La CTOS a demandé des devis pour la mise en place d’un logiciel, mais le contexte de restriction budgétaire ne permet pas encore cette dépense estimée à environ 35 000 euros.

Externalisation du périscolaire

Il y a plusieurs mois, la CTOS a annoncé sa volonté d’externaliser une partie du périscolaire, les activités concernées seraient alors proposées par des associations avec lesquelles des partenariats seraient établis ; l’objectif pour la CTOS étant une baisse de ses dépenses.

La mise en place de cette mesure est en cours. Elle pourrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année, voire début 2020.

No comments