Météo : En cas de cyclone, sept abris d’une capacité totale de 1 500 places seront ouverts

0

La Collectivité a modifié la liste des abris cycloniques en ne retenant que ceux qui sont situés dans une zone sans risque.

Cette année sept abris seront à la disposition de la population qui ne souhaite pas rester chez elle en cas de cyclone. Ils seront ouverts dès l’alerte rouge.

Depuis le passage d’Irma, l’école Aline Hanson n’est plus dans la liste car elle se trouve dans une zone à forts risques de submersion selon la nouvelle carte des aléas. Toutes les églises à Agrément, Colombier, Rambaud et Grand Case dont les structures ne sont pas fiables, ne sont, non plus, plus sur la liste des abris.

Par rapport à l’an passé, deux sites ont été supprimés également, il s’agit de l’ancienne gendarmerie à Marigot et de l’école Marie-Amélie Leydet.

En 2019, le service de gestion des risques a identifié sept abris pour une capacité totale de 1 500 places. «Chaque abri est sûr, fiable», insiste Charlotte Terrac, la responsable du service. Après Irma, une étude avait été réalisée afin d’estimer les travaux de mise en sécurité à réaliser dans les abris existants. Quant aux nouveaux abris, ils ont été choisis en fonction de leur structure.

L’an passé, Charlotte Terrac avait confirmé que tous ces bâtiments disposaient de charpentes en béton et que toutes les ouvertures vitrées allaient être obturées. Cette année encore, la COM a décidé de demander à des experts en bâtiment de rédiger un rapport qui sera rendu public afin de rassurer la population et de lui prouver que ces abris sont sûrs.

De plus, ces abris disposent de groupes électrogènes, ce qui permettra qu’ils soient éclairés et que l’eau de leurs citernes puisse être pompée jusqu’aux robinets. Des lits de camp pliants seront disponibles pour les personnes les plus fragiles et les abris disposeront d’eau, de denrées de subsistance, d’une radio, de lampes torches et d’une trousse de premier secours.

Les animaux domestiques seront acceptés à la condition qu’ils ne gênent pas les occupants.

A l’issue d’un marché public, la COM a retenu une entreprise qui assurera le transport des personnes souhaitant se rendre dans un abri. Des navettes et des rotations seront organisées.

No comments