AIDS Saint-Martin : une association très active

0
Image

Le 14 Juillet dernier, les chiffres sur le Sida ont été publiés, qui montrent que les nouvelles infections au VIH ont chuté de près d’un tiers depuis 2000. A Saint-Martin, l’association AIDS mène ses actions depuis 2008 en s’adaptant aux spécificités du territoire.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a annoncé que mettre fin à l’épidémie d’ici 2030 était ambitieux mais réaliste. Mais derrière ces bons chiffres, il y a les associations, les médecins et les malades qui luttent contre le Sida. Saint-Martin est le 2ème territoire de France le plus touché par le Sida, après la Guyane et avant l’Ile-de-France. 1% des habitants ici est séropositif : ce seuil relativement important fait parler d’une épidémie généralisée, selon les critères de l’OMC.

La coopération est essentielle

Un des nécessités de notre île est de devoir coopérer avec les îles alentours et avec le côté hollandais. Le Sida ne connait pas les frontières et si un habitant d’Anguilla est dépisté séropositif à Saint-Martin, il faut que l’association puisse l’orienter sur les structures de son île… Coopérer avec la partie hollandaise est d’autant plus une nécessité que, le système de santé n’y étant pas le même, l’association de lutte contre le Sida du côté hollandais est débordée et l’AIDS française attend l’autorisation du gouvernement élu l’été dernier pour pouvoir s’impliquer à Sint Maarten.

Accompagnement et prévention

Face à des situations sociales parfois très difficiles, un programme d’accompagnement thérapeutique vers une autonomie tant sociale et médicale que psychologique est mis en place. AIDS intervient également beaucoup pour la prévention : un bus de dépistage est de sortie plusieurs soirs par semaine, des «condoms showers» sont organisées dans des bars et surtout, les militants -comme les membres de l’association s’appellent, et le terme résume à lui seul le rapport complexe entretenu avec cette maladie qui cristallise les discrimination autant qu’elle mobilise les bonnes volontés- sont à l’écoute de chacun.

AIDS, rue Tah-Bloudy, à Concordia, entre 9h et 12h30 en semaine (sauf le mercredi), est toujours ouvert à de nouveaux volontaires, du moment qu’ils respectent ses valeurs : confidentialité, accueil de tous et solidarité. _HM

No comments