Culture : Le livre « Schoolboy in Wartime » de l’écrivain saint-martinois, Gerard Van Veen étudié à l’école néerlandaise du Maryland !

0

C’est la rentrée des classes pour 2019 ! La classe de Judith, enseignante à l’école néerlandaise Bethesda dans le Maryland aux Etats-Unis s’apprête à lire la correspondance de l’auteur Saint-Martinois, Gerard Van Veen.

« Tout a commencé quand Judith entendit parler de mon livre « Schoolboy in wartime » (Un écolier en temps de guerre) au moment où elle prévoyait de parler des Pays-Bas pendant la seconde guerre mondiale à sa classe de 6ème », déclare Van Veen.

La professeure de néerlandais qui étudiait avec sa classe le livre « Schoolboy in wartime » contacta l’auteur avec beaucoup d’enthousiasme en lui expliquant que ses élèves l’écoutaient avec la plus grande attention ! « Elle demanda ainsi aux enfants d’écrire des questions en néerlandais auxquelles je devais répondre », explique Van Veen. « Un élève avait même 8 questions à me poser ! »

Quand Van Veen eut fini d’écrire ses réponses les vacances de Noël avait déjà commencé, les enfants devaient donc attendre la reprise des cours en janvier pour lire les réponses de l’auteur.

« Schoolboy in wartime » est un livre autobiographique écrit en anglais racontant l’enfance de Gerard Van Veen et les expériences de sa famille pendant la seconde guerre mondiale (1939 à 1945) dans son Alkmaar natal durant l’occupation allemande des Pays-Bas.

« Je suis heureuse que le professeur Judith et ses élèves de la Bethesda Dutch School puissent découvrir un monde différent à travers le livre de Mr Van Veen qui a été publié à Saint-Martin », affirme Jacqueline Sample, de la maison d’édition « House of Nehesi Publishers » (HNP).

Depuis son lancement à la foire du livre de Saint-Martin en juin dernier, HNP et Van Veen ont fait la promotion du livre sur l’île et à l’étranger en tant que lecture originale pour les adultes et les enfants.

Grace à « Schoolboy in wartime » les personnes âgées peuvent être inspirées pour narrer leurs propres expériences durant leur enfance tandis que les enfants victimes de guerre, d’accidents majeurs ou de catastrophes naturelles telles que les ouragans Maria et Irma peuvent voir qu’ils ne sont pas les seuls ! Ce livre permet également aux enfants d’éprouver de l’empathie pour les autres enfants de l’île mais aussi pour ceux qui traversent des épreuves dans le monde », déclare Sample.

Concernant les échanges écrits avec les élèves du Maryland, Gerard Van Veen pense que « l’être humain est toujours en quête d’apprendre et de découvrir ! »

No comments

Houle : vigilance en mer

Hier, le niveau jaune de vigilance pour «mer dangereuse à la côte» était toujours en vigueur à Saint-Martin. D’après Météo France, c’est une houle de ...