SECURITE AEROPORTUAIRE : Les douanes hollandaises intensifient les contrôles à Juliana sur plusieurs vols en raison de l’importation illégale d’armes à feu

0

Le service des douanes a intensifié ses activités à l’aéroport de Juliana en raison d’un nombre important d’armes à feu et de munitions identifiées et saisies dans les bagages des passagers entrants et sortants du territoire.

Depuis janvier 2022, le service des douanes a intercepté un nombre important d’armes à feu, de munitions et de pièces d’armes à feu sur des passagers se rendant à Sint Maarten, via l’aéroport international Princess Juliana.

Grâce à une enquête plus approfondie, il a été identifié que certains des suspects ont réussi à contourner un certain nombre de points de contrôle et ont pu voyager depuis leur pays d’origine et sont entrés à Sint Maarten avec une arme à feu. Le mardi 27 septembre dernier, une passagère qui prétendait être policière en service actif à l’étranger a indiqué qu’elle avait apporté son arme de service sur l’île pour se protéger. Cependant, rien n’indique que la voyageuse ait obtenu l’autorisation du ministre de la Justice pour circuler librement avec une arme à feu.

Conformément à l’article 2 du Décret national sur les armes à feu, l’importation, l’exportation et le transit d’armes à feu sont interdits sans l’autorisation du Ministère de la justice. Une autorisation, également connue sous le nom de document de consentement, est nécessaire auprès du ministre de la Justice avant de transporter une arme à feu. En délivrant un document de consentement, le ministère de la Justice vérifie si une personne est autorisée par la loi ou dispose d’un permis valide pour posséder ou porter une arme à feu. Non seulement les particuliers, mais aussi les agents des forces de l’ordre et les marchands d’armes commerciales. Ces derniers doivent demander également l’autorisation auprès du ministre de la Justice pour importer, exporter ou transférer une arme à feu vers ou depuis Sint Maarten. Si un tel document de consentement n’est pas délivré, le Département des Douanes a le droit de confisquer l’arme. Sur la base de l’article 13 de l’Ordonnance sur les armes à feu, le Département des Douanes est autorisé à appliquer les lois concernant l’importation, l’exportation et le transfert d’armes à Sint Maarten. La violation de la législation susmentionnée est considérée comme une infraction pénale et est passible d’une peine de détention maximale de 4 ans ou d’une amende maximale de 10 000 Florins (5554, 69 Dollars)._AF

 2,747 vues totales,  15 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


About author

No comments