Environnement : Les élèves de seconde « Commerce » du LPO sensibilisent les restaurateurs de l’île à ne plus utiliser des pailles en plastique !

0

D’ici 2050, il y aura plus de plastique dans les océans que de poissons si rien n’est fait pour lutter contre la pollution actuelle.

La pollution plastique est un problème mondial qui menace la santé de nos océans, de nos lacs et de nos rivières et les jeunes sont d’une importance cruciale dans la création d’un monde exempt de pollution plastique.

« Nous vivons sur une île, et il est donc important que nous enseignants nous nous mobilisons pour sensibiliser les jeunes sur les problèmes environnementaux. Pour qu’ils soient en mesure de trouver des solutions et de passer à l’action.» 

C’est à travers ce projet pédagogique concernant plusieurs classes, dont la seconde Commerce, que Mme Célestine et Mme Carre,  professeur d’arts appliqués et de français au Lycée Professionnel ont décidé de sensibiliser les élèves à l’écocitoyenneté. Les élèves ayant pour mission de convaincre les restaurateurs de l’île à ne plus utiliser de pailles en plastique, qui seront interdites définitivement en 2021.

Après avoir reçu des consignes bien précises en art graphique, les élèves ont dû créer un logo(type) compréhensible véhiculant l’idée de ne pas utiliser de pailles en plastiques, sur notre île.

Plusieurs classes ont travaillé sur le projet. À la fin des réalisations, trois logos ont été choisis par les élèves afin d’être imprimés et distribués dans les restaurants de l’île, qui acceptent le challenge de ne plus utiliser de pailles en plastique.

Les élèves de seconde commerce ont commencé leur action sur la marina de Marigot le 10 mai dernier en proposant un logo contre la promesse de ne plus utiliser de paille en plastique. Des alternatives ont été proposées aux restaurateurs comme les pailles en bambou où en amidon de maïs, le papier carton étant moins séduisant (se désagrégeant trop vite dans le verre). La plupart des restaurateurs ont participé et les élèves ont été contents que leur action rencontre un franc succès.

Une autre action est envisageable sur le village de Grand-Case.

No comments