Cité Scolaire : Nouvelle action Parents-Vie scolaire-Professeurs hier matin

0

Le blocage de la cité scolaire entamé mardi par les parents, enseignants et le personnel de la vie scolaire du collège, s’est poursuivi hier toute la journée.

Le lundi 7 janvier 2019, les personnels et des parents d’élèves du collège Soualiga ont constaté que les 6 classes mobiles côté collège de la cité scolaire étaient loin d’être terminées contrairement à l’énième promesse faite par les acteurs en charge de la construction à la veille des vacances de Noël.

Pour rappel, la livraison de ces classes mobiles- condition d’une scolarité normale sur la Cité Scolaire – avait été annoncée pour la rentrée de septembre 2018, puis pour la fin octobre 2018, puis pour la rentrée des vacances de la Toussaint, puis pour la fin décembre 2018 et enfin pour la rentrée du 7 janvier 2019…Une inauguration était même prévue pour le vendredi 11 janvier.

D’aussi nombreux retards ne peuvent être imputés qu’aux seuls éléments extérieurs (matériel égaré, pluie, vents, retard de bateau).

L’état du chantier le 6 janvier, à la veille de la rentrée, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Une action a débuté mardi 8 janvier pour exprimer colère et refus de continuer à fonctionner ad vitam aeternam  dans des conditions aussi dégradées et dénoncer une suite de promesses creuses.

Nous sommes conscients que cette action perturbe l’organisation scolaire mais il faut que tous comprennent bien que chaque jour, depuis des mois, la réussite des enfants est réellement mise en péril par les conditions que tous subissent, et c’est à cause de cela que nous sommes mobilisés :

• deuxième année scolaire perturbée et anormale ;

• emplois du temps perforés, rythmes scolaires aberrants ;

• surpopulation : tensions et bagarres dans la cour et aux abords de la cité scolaire ;

• apprentissages perturbés et baisse significative des résultats ;

• absentéisme et perte de motivation des élèves.

C’est ainsi l’avenir des enfants de Saint Martin qui est sacrifié.

Il est temps que des solutions soient trouvées pour terminer les travaux et donner aux élèves une scolarité normale, digne de la République.

Le 8 janvier, une délégation composée de parents et de personnels de l’Education nationale a été reçue par l’IA-DAASEN et les chefs d’établissement. Elle a exprimé son profond désespoir face à une situation qui n’évolue pas ainsi que la perte de confiance dans la parole des acteurs de la construction des classes mobiles. Les points suivants ont été abordés lors de cette réunion:

• quels moyens de pression existent pour obliger l’entrepreneur mandaté pour ces constructions à respecter ses engagements contractuels?

• quelle date de livraison ferme et définitive peut-elle être donnée?

• qui sera en mesure de certifier la conformité et le respect des normes de sécurité des bâtiments?

• quels recours et quelles solutions pourront être envisagés dans l’hypothèse où ces certificats ne seraient pas délivrés?

• comment sécuriser les abords de l’établissement?

• comment améliorer les transports scolaires afin d’éviter que des élèves ne restent aux abords de la Cité pendant des heures?

Le calendrier suivant a été ébauché:

• Mercredi 9 janvier 2019 14h : 

réunion du Collectif avec les Chargés de Mission de la Reconstruction du Rectorat et de l’AED pour étudier la conformité de la construction

• Vendredi 11 janvier 2019 : 

– demande de réunion du Collectif avec le Recteur de l’Académie de Guadeloupe, l’IA-DAASEN, le Président de la Collectivité, les autres acteurs de la reconstruction,  en présence de l’entrepreneur

– demande de réunion des organisations syndicales avec le Recteur

Nous attendons confirmation par les services du Rectorat de l’horaire précis de ces réunions.

Nous comptons sur la compréhension et la mobilisation de tous, l’avenir en dépend.

Le Collectif PEP – Vie scolaire – Professeurs, avec le soutien des organisations syndicales FSU – SNES, SPEG, SE UNSA.

No comments