Risques naturels : mieux former les services de l’Etat

0

La délégation sénatoriale outre-mer présidée par Michel Magras, sénateur de Saint-Barthélemy, a réalisé un rapport d’information sur les «Risques naturels majeurs / Urgence déclarée outre-mer» à la suite du passage d’Irma. Elle insiste entre autres sur la nécessité de «s’entraîner et de se former» pour mieux savoir gérer les crises et sur la nécessité de «revivifier la culture du risque».

«Les exercices» apparaissent comme «une nécessité pour les services de l’Etat». Si les sénateurs ont pu constater que les préfets en outre-mer comme ceux en métropole, participent au minimum à quatre exercices de crise à dimension interservices par an et à deux par an pour les zones de défense et de sécurité, ils «exigent» que les cadres soient formés avant leur arrivée. Il s’agit de la recommandation numéro 16 du rapport : «exiger que la prise de fonction en outre-mer d’un préfet, sous-préfet exerçant les fonctions de directeur de cabinet ou haut commissaires (en Nouvelle Calédonie, Ndlr) ne puisse se faire qu’à la condition d’avoir participé à au moins un exercice de gestion de crise simulant un événement naturel majeur». (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

No comments