ENVIRONNEMENT / VHU : pourquoi leur enlèvement et traitement prend du temps

0

Après le passage d’Irma, le nombre de voitures endommagées et déclarées épaves a été estimé à 3 000. Une partie de ces véhicules hors d’usage (VHU) a été enlevée et emmenée à l’écosite. Malgré cela, il en reste encore.

En France, la réglementation est stricte : tout VHU doit être dépollué et pas n’importe quel garage peut le faire. A Saint-Martin, un seul établissement possède l’agrément, il s’agit de l’entreprise Verde SXM qui exploite l’écosite dont la capacité de traitement est de douze véhicules par jour. A ce jour, près de 1 800 véhicules hors d’usage ont été traités. Il en reste donc au moins 1 200.

Afin d’accélérer le rythme, la préfecture travaille à pouvoir octroyer l’agrément à quatre garages. Ces derniers pourront effectuer la dépollution des VHU qui seront ensuite transférés à l’écosite où ils seront compactés et évacués. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

No comments