Les compagnies d’assurances restent à Saint-Martin

0

Avec près de deux milliards d’euros de dommages à indemniser sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, la question pour les compagnies d’assurances de rester à exercer sur ces territoires aurait été légitime.

La fédération française des assurances confirme toutefois que les trois principales – Allianz, Generali/GFA Caraïbes et Groupama- maintiennent leur présence aux Antilles via leurs filiales. Elles le peuvent essentiellement grâce à la caisse centrale de réassurance.

Organisme détenu à 100 % par l’Etat, la caisse centrale de réassurance a notamment pour mission de réassurer les compagnies après une catastrophe naturelle. Elle contribue aussi au financement des indemnisations. Lorsque le régime CAT NAT est décrété, la caisse centrale débloque une enveloppe en fonction du montant des dégâts et la distribue aux compagnies. Par exemple, dans le cas d’Irma, elle a contribué à hauteur de 50 % du montant des dégâts ; ce qui signifie que les compagnies ont payé avec leurs propres fonds les 50 autres pour cents. (Source : www.soualigapost.com)

No comments