ASSURANCES / Quand les indemnisations se font attendre…

0
05-12-17-assurances

«Les acteurs économiques de l’île aujourd’hui, ce sont les assureurs. C’est-à-dire que c’est nous qui allons envoyer de la finance sur l’île pour lui permettre de redémarrer», affirme un courtier en assurance dans une vidéo réalisée par la compagnie qu’il représente à Saint-Martin et diffusée sur la chaîne You Tube de celle-ci.

«Il a entièrement raison. Seulement nous ne touchons rien», commente Paul, un assuré.

Les assurés qui n’ont pas reçu de propositions alors que leur expert d’assurance est passé il y a plusieurs semaines, s’impatientent. «Les assurances veulent gagner du temps. Elles sont dépassées ! Les experts aussi ! Ils ont trop de dossiers à gérer», conçoit Paul.

Par ailleurs, les assurés qui ont eu des propositions d’indemnisations soulèvent un autre problème, celui du montant. «Il ne reflète pas du tout la réalité locale ! Les experts se sont basés sur des prix métropole !

Or, ici, ils sont plus chers en raison déjà du coût du transport», souligne René. «Je veux bien croire que certains artisans tentent de gonfler leur devis mais il ne faut pas oublier que le coût de la vie aux Antilles est plus élevé qu’en métropole», poursuit René.

Dans quatre jours, vendredi, cela fera trois mois que l’arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle aura été publié au Journal officiel.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

  

No comments